Cela fait un mois maintenant que nous sommes partis et nous faisons un premier bilan de notre décision de quitter la France. Un mois à buller, à nous former pour enseigner la plongée et faire découvrir ce monde magnifique qu’est le monde subaquatique. Ou  en est-on au bout d’un mois…regrettons nous ou non notre choix de tout quitter?

Pourquoi sommes nous partis?

Nous sommes partis mi-novembre, pour ma part, après plusieurs vadrouilles de par le monde, j’avais envie de repartir, cela en devenait entêtant à force. J’ai transmis ce virus à mon conjoint. Mais aussi parce que la prof que j’étais voulait faire un break pour découvrir davantage le monde…! C’est un beau métier professeur mais c’est parfois dur. De plus, quelques revers et désillusions m’ont fait comprendre qu’il fallait que je tente de nouvelles expériences. J’avais besoin de respirer de changer d’air, de trouver un équilibre que je n’avais plus en France, ou plutôt que je n’arrivais plus à trouver depuis mon retour. Même si dans le fond je souhaite toujours enseigner et faire comprendre pour apprendre … J’aime enseigner, j’aime plonger, j’aime la biologie…alors pourquoi pas allier les trois…et apprendre d’autres méthodes d’enseignement…!! Mais le pire, c’est que je n’avais plus la même tchatche pour donner envie à mes élèves, de leur démontrer à quel point notre planète est belle, je voulais repartir pour acquérir de nouvelles expériences, de nouvelles images et de nouvelles connaissances à pouvoir faire partager par la suite. Cette lassitude, cette impression de passer à côté de moments forts se faisait aussi ressentir chez mon conjoint qui aspirait à autre chose, à s’évader et à lâcher prise…. Il fallait casser la routine, alors une fois un break sans solde accordé par notre travail respectif, nous sommes partis avec notre sac sur le dos en faisant attention de bien mettre nos palmes à l’intérieur et …GO!!!!

IMG_0548
Let’s go !!!

Un mois que nous sommes partis…qu’est-ce que cela nous a apporté ?

Tout d’abord, il faut dire ce qui est, quitter le train-train quotidien, le métro-boulo-dodo pour aller faire un petit tour sous d’autres latitudes nous permet de se redécouvrir soi-même. Oui, je sais c’est cliché comme phrase (tout le monde le dit en plus) mais elle est vraie, c’est là l’essentiel. On revit à notre rythme, avec des contraintes moindres, nous avons davantage de facilité à laisser notre esprit vagabonder, on voyage physiquement et mentalement. Nous avons le temps de vraiment penser sereinement nos vies, de rencontrer de nouvelles personnes, d’échanger, mais aussi de nous débrouiller par nous même, on ne peut pas compter sur le soutien direct de nos proches, même s’ils sont toujours là en cas de coup dur.

IMG_0672
On admire maintenant d’autres paysages…

Cela permet aussi de découvrir un autre environnement, par environnement je veux être large, c’est à dire que nos repères sont changés, nous nous alimentons plus de la même façon (même si le fromage commence à me manquer…beaucoup!!!), le climat, les paysages tout changent (adieu les chênes et bonjour les cocotiers), on a déjà pas mal voyagé mais à chaque fois le charme opère. Mettant parfois notre organisme à dur épreuve (j’ai le bras qui a triplé de volume par une piqûre, nous sommes fatigués après plusieurs plongées, nous faisant des bleus sans même nous en rendre compte…), il fait chaud, il fait moite et lourd parfois mais on s’adapte. On rencontre de nouvelles bestioles charmantes (je n’avais jamais vu de rats aussi gros), on se fait piquer par je ne sais quoi…mais on a le sourire aux lèvres et pour moi, c’est cela le principal! Car on l’impression de vivre nos vies pleinement 🙂 !!!

On mange local...
On mange local…

Cela apporte aussi l’émerveillement. On me dit souvent que j’ai de la chance de voyager autant, pourtant dans le fond ce n’est pas compliqué de voyager. Le moment le plus difficile du voyage, c’est le moment où on se décide à partir, une fois la décision prise, le reste va quasiment tout seul et les préparatifs ne deviennent plus que des formalités. On se rends bien compte qu’en effet, nous avons vu des paysages, fait des expériences que beaucoup ne verront jamais. C’est magique de plonger avec les raies mantas, d’observer le spectacle des baleines, la ponte des tortues, d’escalader des montagnes, de visiter des temples, de manger d’autres mets… on découvre, on continue à apprendre et à s’émerveiller…et cela nous enrichi…

Spectacle du soir!
Spectacle du soir!

Au niveau de notre couple, cela pour le moment nous renforce, nous unis davantage. On doit faire front ensemble, on se soutient. Nos caractères, au passage très complémentaires, nous permettent de nous compléter et donc d’avancer. Entre une réfléchie, carrée, mais aussi impulsive et entière, et un beaucoup plus calme, serein et avenant…cela nous permet de pouvoir toujours compter l’un sur l’autre en fonction de la situation.

C’est bien de voyager seul, mais quand on a trouver le (ou la) bon compagnon de route, le voyage à deux à ma préférence.

Bon je sais, certains vont dire que voyager seul permet de faire ce que l’on veut, quand on veut car on est « seul maître à bord », mais pourtant c’est agréable d’avoir quelqu’un avec qui tout partager…

Quand on pars comme cela, pour un long voyage, c’est loin d’être de tout repos. Ainsi être accompagné nous permet de nous aider mutuellement, de partager, de trouver les temps d’attentes moins longs…quand on est malade, l’autre est là pour nous soigner.

Et puis quand on réussit quelque chose, on apprécie de voir la satisfaction dans le regard de l’autre, c’est un peu comme se voir dans un miroir (je reviendrai plus tard sur les bénéfices du voyage à deux…mais ce n’est pas le thème de l’article…)

Bref, seul ou à deux, les deux versions présentent ses avantages et ses inconvénients…mais quand on a trouvé le bon compagnon de route alors le voyage à deux est une évidence.

Et au niveau de la plongée ?

Notre objectif en partant était simple : plonger ! Voyager et buller en voilà un beau programme. Découvrir ou plutôt redécouvrir l’océan, voir à quel point le monde sous marin et beau mais aussi vulnérable…on l’entends beaucoup dire mais on voulait le voir par nous même. Nous avançons dans ce domaine et sommes professionnels maintenant. Nous n’avions pas le même niveau au départ, ce qui explique la différence à l’heure actuelle. L’un est en formation d’instructor après le passage de son Divemaster. Il démarre de presque rien, mais progresse et apprends de manière consciencieuse, L’autre à fini ses formations et la voilà instructor specialty auprès de l’organisme PADI.

Et une étape de faite...
Et une étape de faite…

Pour le moment, nous sommes satisfait de nos plongées, nous découvrons un environnement marin riche et magnifique. Entre les murènes, les nudibranches, les rascasses, les tortues, les requins, les raies…nous sommes comblés et espérons bientôt rencontrer d’autres espèces qui nous font aussi rêver, comme les requins baleines …

Les journées sur le bateau sont parfois longues, on part le matin de notre logement à 7h00 pour ne revenir que le soir vers 18 – 19h00. Mais entre temps, on fait trois plongées, on a profité d’un bateau tout confort nous emmenant dans des spots magnifiques, on a échangé avec d’autres gens, discuté, on s’est raconté nos vies et partagé nos expériences. C’est cela aussi le but d’un voyage : rencontrer d’autres personnes et d’autres point de vue.

IMG_7558
Tout tout plein de poissons !!!

Et au niveau de la vie sur place ?

Nous n’avons pas eu le temps de beaucoup découvrir, mais ce que nous avons pu voir pour le moment nous laisse un bon présage pour la suite. Ainsi nous avons pu aller sur quelques îles thaïlandaises de la mer d’Andaman, Big Bouddha sur Phuket, de parcourir quelques plages, d’apprécier les couchers de soleil avec cette lumière vraiment très belle et qui nous émerveille à chaque fois.

IMG_0578
Plage à Rawai

Quels sont nos projets pour le mois à venir ?

Travailler !!! Travailler dans le monde de la plongée, continuer à faire de la photo sous marine afin de se perfectionner et de montrer à quel point avec notre vision des éléments, le monde sous marin est beau. Mais aussi de découvrir ce premier pays, la Thaïlande où nous sommes pour le moment. Avant la fin d’année, nous irons faire un petit tour sur Bangkok afin de découvrir la capitale et son activité. Il est aussi prévu que nous fassions un petit tour en Malaisie et en Birmanie/Myanmar et nous avons hâte encore de mettre nos sacs sur le dos pour les découvrir.

IMG_0661

Sommes nous satisfait de ce départ?

Oui, très clairement oui, nous vivons une expérience géniale. Notre objectif étant de voyager et de plonger…pour le moment nous sommes plus en mode plongée mais nous espérons bientôt pouvoir aller vadrouiller à droite à gauche. Mais nos projets avancent, encore un mois et je pense que l’on y verra encore plus clair, ce qui confortera définitivement notre choix de tout plaquer pour buller…

IMG_0583
On continue…

4 thoughts on “De professeur … à Diving Instructor”

Laisser un commentaire