Au Sri Lanka, il serait vraiment dommage de ne pas s’attarder sur les plages…nous avons pu en faire 4…quand je dis en faire quatre, c’est que nous y sommes restés assez longtemps (entre 2 et 3 nuits) afin justement de pouvoir les découvrir…et les parcourir

Les quatre plages en question sont : Nilaveli, Batticaloa, Arugam Bay et Mirissa.

Commençons par la première…

Nilaveli, la plus au Nord

Ce village le long de la plage, se trouve à une quinzaine de kilomètres au Nord de Trincomale dans le district de Trincomale. Très visité par les touristes jusqu’en 2004…le tsunami puis la guerre civile les ont fait fuir…depuis 2010, le nombre de touristes est en progression. Mais il est vrai que quand nous y sommes arrivés, quasiment personne, nous avons arpenté la plage en ne croisant qu’une dizaine de touriste…sur plus de 1 km…

IMG_7802
La plage de Nilaveli

Nous avons logé au Seaway, un hôtel peu excessif et à l’ambiance assez tranquille. Ce que j’aime beaucoup dans ce pays, c’est la fait qu’il ne faut pas hésiter à demander de voir les chambres afin de voir si elles nous conviennent …ou pas.

Chambre très correct, propre avec un grand lit deux place, une super terrasse pour admirer la mer…un bonheur le soir que de prendre un verre (sans alcool…c’est dur d’en trouver…) et de grignoter quelques samoussas avec cette vue…

Notre but en arrivant dans ce village était de se reposer après 10 jours à découvrir le triangle culturel. Sauf que ce reposer…on a pas réussi puisque nous avons testé la plongée (voir Etape 4)…

La plage est quasi déserte, quelques pécheurs et des rabatteurs qui essayent de trouver des clients pour se rendre sur Pigeon Island (bon ça va, ils n’insistent pas quand on refuse), quelques habitant sont dans l’eau en train de jouer, de faire des pirouettes et d’apprendre la nage. On s’amuse, on rigole, on profite simplement d’être là…

IMG_7808
Des pêcheurs sur la plage de Nilaveli

Tout est là pour en faire un paysage de carte postale, un très longue plage, du sable blanc à perte de vue, des cocotiers, une mer calme avec une température de l’eau de 25°, peu de courant et de rouleaux quand nous y sommes allés (au mois de juillet cette côte est à l’abri de la mousson).

IMG_7861
La plage de Trincomalé

Batticaloa, la plus authentique

Après notre séjour de deux nuits sur Nilaveli, nous quittons le nord du pays définitivement pour descendre cette fois plein sud en longeant la côte est. Notre destination est Arugam Bay, mais faire d’une traite Arugam Bay depuis Nilaveli est un peu long et nous décidons de faire une pause à Batticaloa…et on ne regrettera absolument pas ce choix…

Notre bus nous déposent en pleine ville…nous n’avons aucun plan et ne savons pas vraiment où nous nous trouvons…

Le voyage a été assez long, et nous sommes déshydratés, afin de récupérer un peu, nous prenons à boire dans un petite shop. Nous nous adressons ensuite à un tuktuk dont le chauffeur se reposait… nous lui demandons s’il connaît dans le coin un hôtel sympa afin de pouvoir y séjourner (le tout dans un anglais approximatif). Il nous emmène, nous passons un petit pont et nous prenons le temps d’admirer la ville. Batticaloa est une ville bâtie le long de la mer, avec une lagune qui pénètrent à l’intérieur. Le pont (un vieux pont aux structures métalliques) enjambe justement cette lagune et la pension où on nous emmène se trouve juste derrière, il s’agit du Riviera Resort. Cette pension est construite donc sur une bande de terre située entre une lagune et la mer.

Je conseille vivement cette pension, nous avions la chambre la moins chère (pas de notre volonté mais c’était la dernière restante…c’est un risque quand on voyage de cette façon…mais on aime les (bonnes) surprises) très propre, spacieuse, une grande salle de bain et le tout pour 1 000 roupies la nuit. Le repas vraiment excellent est non préparé à l’avance, c’est à dire qu’il faut passer commande vers 19h pour espérer manger vers 20h30. Nous j’ai pu goûter les fameux coconut sambol (un délice) et le rice and curry vraiment divin. Un grand parc arboré également le long de la lagune (attention aux moustiques…ils sont nombreux dans le coin) avec des hamacs où nous pouvons nous détendre face à la lagune, au soleil couchant c’est vraiment agréable.

IMG_8010
L’hôtel se trouve le long de la lagune

La plage se trouve à 10 minutes à pied, nous passons par la petite rue de la ville avec des maisons de couleurs différentes parfois sobres, parfois criardes. Par contre la baignade n’est pas autorisé sur cette partie du littoral et quand on peut admirer les rouleaux et la force du courant on comprend mieux pourquoi.

La ville présente quelques intérêt, on peut déjà y faire des emplettes et comme c’est pas sur les grandes routes touristiques, c’est peu excessif. Quelques monuments sont aussi jolis à voir comme son phare où la tour de l’horloge.

IMG_8014
Batticaloa

Mais ce qui m’aura le plus marqué, c’est l’accueil et la gentillesse des habitants et le fait de pouvoir partager quelques moments avec eux comme cette pêche au filet.

IMG_7968
La prise lors de la pêche au filet
IMG_7951
Pêche au filet

Arugam Bay, la plus surfeuse

Après notre petit séjour sur Batticaloa, nous arrivons à Arugam Bay. Pour se rendre là bas, il faut prendre un bus pour Pottuvil et ensuite un tuktuk qui nous emmène à destination. Nous nous remettons en quête d’un hôtel. Nous essayons le Beach Hut, réputé pour ses cabanes dans les arbres…sauf que l’endroit (tout petit) ne nous plaît pas trop, cela est fait un peu de bric et de broc, semble peu fonctionnel et peu confortable. C’est complet et on ressent cela comme un soulagement. Nous essayons en face. Ils nous montrent une chambre, cela nous fait fuir…plus que sommaire, voir vétuste, il faut monter tout en haut de la bâtisse par un étroit escalier…et on aperçoit même pas la mer…1000 Rs pour ce logement mais par rapport à ce que nous avions à Batticaloa, c’est un peu le jour et la nuit…

IMG_8024
Un des hôtel de Arugam Bay

Nous en essayons un dernier, la chambre est correct et le petit jeune qui nous a accueilli bien aimable, c’est ok !! On voit quand même que cet endroit est beaucoup plus touristique en comparant les prix et les prestations. Mais le cadre est sympa, là aussi une super terrasse où nous pouvons nous prélasser tranquillement…avec un bon milk-shake…

Seul bémol, de notre terrasse et depuis l’hôtel, on ne voit pas la mer.

Nous sortons sur la plage et la remontons afin de nous imprégner de l’ambiance. C’est le spot de surf de l’île. Il y a des magasins de surf, des écoles de surf, des surfeurs et des surfeuses. Autant le dire, Arugam Bay est une très belle plage mais qui est très développée au niveau du tourisme. On y trouve des bars (avec des l’alcool…), les gens sont là pour faire la fête. Autant dire que je n’ai pas aimé l’endroit plus que cela, trop touristique et pas assez authentique…

Il y a aussi pas mal de courant et pas mal de rouleaux, ce qui est un peu logique puisque c’est un spot de surf…mais pour la baignade ce n’est pas le meilleur coin de l’île. De plus, les nombreux rouleaux font que sur la plage c’est un peu brumeux. Nous ne sommes pas surfeurs…ce qui fait que cette étape n’était pas primordiale pour nous. Cela mérite le détour pour voir au moins l’ambiance.

IMG_8015
Plage de Arugam Bay

Mirissa, la plus farniente

Déjà pour aller à Mirissa, ce fut un peu galère..mais nous avons réussi à arriver à bon port. Mirisa est une superbe baie et une magnifique plage située à 10 km de Matara et à une heure de Galle. C’est dans cet endroit que nous nous sommes vraiment reposés après trois semaines à arpenter le Sri Lanka, à visiter, à aller dans les montagnes, à faire de la rando… A Mirissa, nous avons profité de la plage, nous avons nagé dans les rouleaux, nous avons fait nos lézards au soleil…mais je dois dire qu’il n’y a pas grand chose de plus à faire à la période où nous y étions. Il y a de nombreux bars le long de la plage, on peut apprécier de déguster un verre (avec de l’alcool…donc nous sommes bien dans un lieu touristique!) sur une table posé sur la plage à quelques mètres (parfois centimètre) de la mer.

IMG_8636
Le soir, la plage s’anime

Notre guesthouse, le Sea wiew est une pension très correct, très propre et au confort sommaire. Détail amusant, la salle de bain. Disons que tout le sol de la salle de bain sert de douche, donc on innonde l’intégralité de la pièce (y compris les toilettes) quand on prends notre douche. Celle ci finit même par se transformer en piscine quand le sable ramené de nos baignades finit par boucher les canalisations.

IMG_8643
Le Sea View

Le petit déjeuner dans cet hôtel est l’un des meilleurs que nous ayons eu, par contre (et heureusement) tout est fait sur place, donc une petite heure d’attente pour être servi, mais les string hopper et la sauce sont vraiment délicieux. Il est à précisé que le petit déj est en plus de la chambre, mais pas excessif du tout est la vue depuis la salle de restauration est plus qu’appréciable.

IMG_8645
Vue pour le petit déj…cela laisse rêveur…

Il y a quand même quelques détails qui m’ont déplu à Mirissa, comme tout le business fait autour du Whale Watching, où encore des enclos vraiment très petit où nous avons pu voir des tortues. Ces tortues ont été blessées (certaines n’avaient que trois pattes), mais les voir dans ces lieux bétonner de 2 mètres sur 2 m’ont un peu choqué…

Mais à part ceci, Mirissa est une station balnéaire à taille humaine, vraiment très agréable pour se reposer.

One thought on “Etape 5 : Les plages du Sri Lanka (et leurs différentes facettes)”

  1. Article intéressant, les plages ont l’air toutes magnifiques et au style bien différent…En tout cas, cela me donne envie d’y aller…vivement que je puisse me rendre au Sri Lanka un jour…
    Merci pour les infos

Laisser un commentaire