La plongée…la découverte du monde sous marin et de ses habitants, un excellent moyen de découvrir d’une manière différente la région où nous nous trouvons…

Et puis il est vrai que si on part en voyage sur une île tropicale avec l’océan face à nous, pourquoi ne pas faire un tour sous l’eau afin de voir ce qui se passe, de tenter cette expérience et de faire ses premières bubulles pour ceux n’ayant jamais osé voir ce qu’il y a sous l’eau?

IMG_0654
Pourquoi ne pas profiter d’un séjour pour commencer à plonger???

Pourquoi plonger lors d’un de vos voyages?

 

Tout simplement pour découvrir de nouvelles sensations dans un premier temps,  puis apprendre à appréhender cet espace où nous pouvons évoluer dans les trois dimensions dans un second temps,

Mais aussi afin de contempler cette vie marine et d’assister au ballet des poissons, à la nage lente des rascasses, à la nonchalance des tortues…on découvre un univers totalement nouveau à quelques mètres à peine de la surface. En plus, pas besoin de descendre beaucoup pour assister à ce spectacle, une dizaine de mètres, voir moins, suffissent largement afin de pouvoir apprécier ce moment, de le savourer et de profiter pleinement de ces plongées.

Cependant la plongée est un sport et nécessite quelques précautions avant le voyage.

Aussi si vous voulez partir plonger, il est indispensable de prendre rendez vous chez un médecin afin d’avoir un certificat médical de non contradiction à la plongée scaphandre (la plongée sous marine quoi…!!!).

De la même façon on ne peut pas repartir n’importe quand après notre dernière plongée.

Ainsi pour ceux qui plongent, sachez que si vous avez un avion à prendre, il vous faudra attendre 12h après une plongée (et une seule). Si vous avez fait plusieurs plongées vous ne devez pas prendre l’avion dans les 18h suivant la dernière plongée. En général, on recommande d’espacer la dernière plongée et un vol de 24h. (on vous dit pourquoi à la fin de cet article…mais essayez de deviner la raison!!!)

Pourquoi plonger…justement pourquoi pas!!!

 

Je ne vais pas vous faire un cours sur notre bonne vieille planète terre, mais la surface terrestre (les continents) occupe même pas le 1/3 de la surface du globe…donc plonger vous permet de découvrir cette autre partie…qui plus est renferme des écosystèmes très différents, on peut ainsi plonger sur des fonds parfois plutôt sablonneux, d’autres fois coralliens…mais chacun avec ses habitants, sa faune et sa flore, son ambiance et ses particularités.

IMG_0315
On se sent comme « un poisson dans l’eau »…

On peut aussi pratiquer différents types de plongées, ainsi nous pouvons en fonction de nos envies faire de la plongée sous glace, de la plongée sur épave, de la plongée de nuit pour aller à la découverte des espèces ayant un rythme de vie nocturne…cela fait partie de l’aventure…

La plongée s’est aussi toute une ambiance, une ambiance conviviale et bon enfant, les plongeurs aiment se retrouver le soir autour d’un verre afin de partager leur journée, de décrire leurs sensations, de raconter des anecdotes, de parler de spots qu’ils ont vue et apprécié…plusieurs voyages plongées que nous avons fait sont nés d’ailleurs à partir de discussions et de retour d’expériences.

La plongée permet aussi de se retrouver dans un monde de silence, on se détend, on se sent bien, en phase avec les éléments…on oublie alors tout ce boucan lié à notre vie plutôt urbaine, ici on est au calme et on se sent bien.

Pour rencontrer, découvrir et voir les animaux marins évoluer dans leur milieu naturel, on peut faire de très belles rencontres en plongée. C’est un plaisir en effet, que de voir tout ses poissons virevoltant en un incessant va et vient, de rencontrer des tortues posées paisiblement sur les coraux, de croiser des dauphins (si si…c’est possible), de voir la nage lente et somptueuse des mantas

IMG_0357
On admire la nage lente des tortues marines.

Quels sont les dangers que l’on peut rencontrer en plongée?

 

Honnêtement si les règles sont suivies et que l’on fait cette activité en toute sécurité, le risque est minime.

Le seul danger réel est tout simplement de devenir un drogué de la plongée, un mordu, un accro…que dès que vous partirez pour de nouvelles destinations, vous n’aurez qu’une envie, vouloir tremper vos palmes dans cette immensité aquatique qui vous appelle et vous attire. Car c’est cela qui est formidable et fait partie du jeu, en plongée on n’est jamais sur de ce que l’on va voir. En effet, un jour vous pourrez croiser…rien et le lendemain sur le même site, c’est un véritable festival. Dans ce cas, on a envie que d’une chose, se poser au fond et regarder, admirer ce qui s’offre à nos yeux…on en reste ébahie, on en oublie le temps…pourtant un moment il faut remonter (et oui…tout a une fin…) et se dit que l’on replongera encore afin de revivre cette sensation.

La plongée nous apprends aussi à rester humble, à accepter ce que la mer veut bien nous offrir à ce moment là, rien n’est prévu ni programmé en plongée mais il y a souvent de bonnes, voir de très bonnes surprises…

10930950_392672677588012_6146669190814005955_n
Toutes rencontres nous émerveillent…

Quels documents prendre lors de vos voyages plongées?

 

Bien entendu, il faut prendre votre certificat médical afin de prouver votre aptitude à plonger.

Il faut aussi penser à embarquer les cartes prouvant que vous avez un niveau en plongée afin de le justifier dans les centres ou vous plongerez.

Mais également, prenez votre carnet de plongée (Diving Logbook) où vous avez bien entendu pensé à enregistrer dedans toutes les plongées que vous avez effectuées (pour être validée, la plongée inscrite dans votre carnet doit être signée par votre moniteur et avoir le tampon du centre).

On évolue…on progresse…on passe des niveaux…

10922779_392672630921350_2722937097528317373_n
En progressant…on apprends de mieux en mieux à regarder cet univers marin.

En parlant de niveaux, quels sont ils? Nous vous présenterons que les deux organismes avec lesquels nous avons plongés…ne connaissant pas assez bien les autres pour les décrire.

Les niveaux de plongées chez PADI et la FFESSM

 

Nous connaissons deux systèmes, deux organismes de plongées.

  • La FFESSM ( Fédération Française d’Etudes et de Sport Sous Marin…la fédé quoi!!!)
  • PADI

Il y en a d’autres mais quand je dis nous connaissons, cela signifie que nous avons passé des qualifications qu’avec ces deux organismes et que nous sommes plus à même d’en parler.

Je vais décrire brièvement chacun d’eux :

  • PADI

Chez PADI, pour commencer et afin que vous puissiez évaluer votre aisance dans l’eau, il existe le DSD (Discover Scuba Diving) afin de découvrir comme son nom l’indique ce qu’est la plongée et comment cela se passe. Le DSD n’est pas un niveau à proprement parler, c’est une approche. On découvre ce que c’est que de respirer dans un détendeur, de se retrouver immerger et de pouvoir découvrir la vie marine … et d’avoir ses premières sensations en tant que plongeur.
Suite à cela, je vous conseille de passer l’Open Water, le premier niveau de plongée chez PADI. Une fois votre certification, vous pourrez alors aller plonger partout dans le monde dans une limite de 18m.

Si vous accrochez et que vous voulez passer d’autres échelons, le niveau venant ensuite est l’Advanced Open Water (niveau avancé comme son nom l’indique^^!). Vous découvrirez un peu plus la plongée, vous  vous perfectionnerez et deviendrez de plus en plus autonome. Vous pourrez aussi passer des spécialités montrant que vous vous êtes formé pour plonger de nuit, sur épave, sous glace …

IMG_7458
On peut tenter plein de nouvelles aventures…comme la plongée sur épave!!!

Suite à l’Advanced on a le Rescue qui vous apprend à gérer les situations en cas de problèmes. Avec ce dernier niveau vous serez un plongeur complet.

Après on passe dans les niveaux professionnels en ce qui concerne PADI.

  • La Fédé

La fédé française a aussi ces niveaux. Ces niveaux se nomment tout simplement niveau 1, niveau 2, niveau 3 et niveau 4. Le niveau 4 est un niveau vous permettant ensuite d’être guide de palanquée, c’est à dire que vous pourrez emmener des gens sous l’eau. Ce niveau permet aussi d’entamer la voie professionnelle de la plongée en France.

Heureusement il y a des équivalences…

Entre la fédé et PADI, il y a des équivalences, des correspondances entre niveau. Ainsi retenez que l’Open Water de chez PADI correspond grosso modo au niveau 1 français. Et que l’Advanced correspond quand à lui au niveau 2.

Et quel plaisir ensuite de pouvoir plonger…

Comment dire, la plongée c’est vraiment magique, on en devient vite, très vite accros. Beaucoup de personnes pratiquant la plongée, ne font des voyages que dans l’optique de découvrir un nouveau spot. C’est un choix de voyage, mais on peut combiner les deux, c’est à dire de ce faire un bon trip en visitant, vadrouillant…et inclure quelques journées dédiées à la plongée durant ce séjour…

IMG_0700
Des rencontres toujours sympas…

Maintenant, le petit moment information de cet article et un petit topo sur l’avion et la plongée.

Pourquoi ne peut-on pas prendre l’avion directement après la plongée?

 

C’est avant tout une histoire de pression. La pression atmosphérique au niveau de la mer est de 1 bar. Quand nous plongeons, la pression augmente de 1 bar tout les 10 m. Par exemple à 10 mètres de profondeur, la pression est de 2 bar. A 20 mètres elle est de 3 bar…etc…

Lors de la plongée, des bulles d’azote apparaissent. Quand nous remontons vers la surface, ces bulles grossissent car la pression diminue lors de la remontée.

Si nous prenons l’avion, la pression sera encore amoindrie car elle est de 0.8 bar. Ainsi si notre organisme n’a pas eu le temps d’évacuer les bulles d’azote formées, elles vont se dilater encore avec cette pression moindre qu’il y a en altitude, pouvant engendrer des pathologies, c’est ce que l’on appelle un accident de décompression.

Tout cela pour dire qu’il est important que vous prévoyez 24h, afin d’être tranquille, entre votre dernière plongée et le moment où vous prenez un avion. Attention à cela pour votre planning de voyage.

IMG_0066
Et vous, qu’attendez vous pour plonger???

Alors on plonge???

4 thoughts on “La plongée lors de vos voyages…pourquoi plonger???”

  1. Étant niveau 4 à la fédé et Dive Master PADI, c’est clair qu’il faut commencer à prendre ses responsabilités et assurer ses arrières avec de multiples assurances ( par le biais de la fédé ou DAN ) mais aussi sur son propre état de santé! Bon je suis aussi infirmière de caisson hyperbare…!!! Ça explique ma parano du FOP, qui peut toucher n’importe qui!!
    Donc concernant le FOP, bah c’est tout con, personne le fait, mais faire deja une écho cœur ( sans faire d’acte invasif ) chez un cardiologue ou carrément dans un service hyperbare permet qd meme d’avoir un petit aperçu sur son état de santé, meme s’il faidrait faire une écho trains œsophagienne pour être certain d’écarter un FOP. Après demander ça au niveau I ou II, serait une aberration, c’est clair, mais je pense qu’à partir du niveau III, pour les autonomes à 60 ou ceux qui font de la plongée Tek ça pourrait être envisageable!
    Je ne pourrais plus vivre sans plonger, c’est carrément une drogue!!

    1. Je te comprends totalement là dessus…étant aussi N4 et maintenant Instructor PADI, je tient à faire un bilan complet de mon état de santé au moins une fois par an…car il faut faire attention en plongée, il y a des risques surtout lorsque l’on évolue et que l’on recule les performances…
      Mais c’est un drogue 😉 !!! Et on ne peut plus se passer de plonger et de buller…il y a tellement de choses merveilleuses à aller admirer…aujourd’hui une raie aigle magnifique et majestueuse nous a fait un petit show!!!

  2. Eh oui….Tout cela donne envie, mais sans vouloir faire peur aux débutants, il ne faut pas oublier que l’accident est toujours possible ! Pour moi, tout s’est arrêté en novembre 2013 aux Maldives. Après 200 plongées, FOP, accident de décompression, 10 h de caisson à la clé, et interdiction définitive de pratiquer la plongée. Pourtant, aucune erreur technique de ma part… Vous pourrez lire le triste récit sur mon site : http://www.passeportpourlemonde.over-blog.com.
    J’en ai bien profité, tant mieux, mais le choc a été rude. Soyez prévoyant en matière d’assurance et de sécurité (de mon côté j’étais blindé), et surtout, restez toujours attentif ! En plongée, la monotonie ne pardonne pas ! Mais bien sûr, dans 95% des cas, tout se passe bien ! Alors, oui, allez plonger, c’est fantastique !

    1. Merci de partager avec nous ton problème et ton expérience….la plongée en effet est un sport qui peut comporter des risques, malheureusement pour les FOP qui sont peu prévisibles…
      Mais comme tu le dit, généralement tout se passe bien et on découvre alors un autre univers, un autre monde qui nous enchante…et puis quel plaisir pour nous que de pouvoir faire découvrir justement cette activités par l’intermédiaire de notre métier…et que les personnes après cette journée n’ai envie que d’une chose : plonger à nouveau !

Laisser un commentaire