Nous avons reçu pas mal de questions et d’interrogations sur notre road trip en Afrique du Sud et c’est du coup avec un réel plaisir que nous y répondons à travers cet article.

Une pause en famille devant un panorama époustouflant !!!

L’Afrique du Sud – petit récapitulatif

Langues officielles = Zoulou, xhosa, afrikaans et anglais

Monnaie = Rand (1 euro = 0,05 rand … mais comme tout, bien vérifier le taux de change en vigueur avant de partir).

Grandes villes = Le Cap, Durban, Johannesburg

Capitales = Le Cap (capitale législative), Pretoria (capitale administrative) et Bloemfontein (capitale judiciaire).

Régime politique = République constitutionnelle.

1. Niveau visa, comment cela se passe ?

Rien de plus simple pour les visas, il n’y en a pas!!! Pour les ressortissants français, nous bénéficions de 3 mois gratuits dans le pays. Bref, aucun visa requis si le séjour est inférieur à ces 3 mois (enfin 90 jours). Au delà, il faudra veiller à faire les démarches associées en fonction de la durée de votre séjour.

Prendre le temps de prendre la pause

2. Quels sont les documents nécessaires pour voyager avec son enfant ?

Son passeport bien sur. Nous avons fait également une traduction de son acte de naissance intégrale. En effet, beaucoup de personnes nous avaient averties que ce type de document serait demandé à l’arrivée. Cependant, au guichet de l’aéroport d’embarquement (Réunion pour nous) on nous a expliqué que ce genre de document est demandé en effet mais pour les ressortissants sud africains et en aucun cas pour les étrangers. Donc à priori pas utile pour cette destination.
Nous avions également des photocopies du livret de famille ainsi que carnet de santé internationale de vaccination.

Bref pour faire simple :

  • Passeport par personne valable encore 30 jours après le retour et 2 pages vierges.
  • Livret de famille (photocopies suffisantes)
  • Copie intégrale de l’acte de naissance des enfants (pas obligatoire mais peut être utile). Nous l’avons fait sur les services en ligne de la mairie de naissance et cela nous a été expédié très rapidement. Ce service est gratuit, alors pourquoi s’en priver?
  • Si un seul des parents présent, il faut une autorisation formelle écrite en anglais signée par le parent ne participant pas au voyage ainsi que le document d’autorisation de sortie du territoire à faire signer par la mairie de domiciliation.
    Nous avons fait ce document bien entendu, mais il ne m’a pas été demandé.
  • Carnet de santé internationale (pour les vaccins).

3. Les logements sont-ils adaptés?

Il faut savoir qu’en Afrique du Sud, un des modes d’hébergement le plus répandu, c’est de type chalet, logement indépendant, bungalows etc … tout est fait pour que les voyageurs soient plus ou moins en totale autonomie. C’est une formule en self-catering. Il y aussi des BnB, des lodges, auberge de jeunesse … Mais franchement pour un voyage en famille le self-catering et l’indépendance associée sont pour nous un vrai plus. Il y a donc kitchenette, coin barbecue (une institution là bas), de quoi garer son véhicule. Les sud africains aiment le camping, les grands espaces et l’environnement et cela se voit car tout est fait et penser dans ce sens, même dans les camps au sein des fameux parcs.

Je ne peux que conseiller de prendre un camp avec piscine au sein du parc Kruger. Beaucoup de camps en possèdent. Ainsi lorsque nous étions à Pretoriuskop, nous avons apprécié de pouvoir profiter de la piscine entre le game drive du matin et celui du soir (et qu’en été donc en décembre – janvier il fait bien chaud).
Cependant, sur Olifant (qui est par contre pour moi le plus beau camp du parc) cela nous a manqué.
Des avec piscine(s), il y en a pas mal, ainsi par exemple : Letaba, Berg en dal, Mopanie, Punda Maria, Satara, Shingwedzi, Skukuza (même plusieurs)… et j’espère n’avoir oublié personne.

Les girafes sous le soleil de plomb dans le Kruger

4. N’est-ce pas compliqué de nourrir son enfant ?

Il y a de tout en Afrique du Sud, des supermarchés aussi et un peu partout. Ainsi il est très facile de trouver du lait en poudre, des couches, de l’eau en bouteille, des compotes, de la nourriture adaptée à bébé. Franchement nous n’avons manqué de rien sur place et sans devoir chercher (ce qui est quand même super confortable).

Et puis pour nous, pas difficile non plus. Il y a de tout et toutes les cuisines sont présentes et pour tout les budgets. La spécialité reste cependant la viande grillée au barbecue, ce que l’on appelle le « braai ».

Toujours avoir quelques jouets à portée de main

5. N’est_ce pas difficile les parcs avec un enfant en bas âge ?

Non, non et non. Au contraire. Nous avons vu de nombreuses familles avec jeunes enfants rendre visite aux lions et aux girafes.

Nous avons fait 3 parcs lors de notre séjour : Kruger National Park, Isimangaliso Wetland Park et Hluhluwe iMfolozi Park.

Quels petits conseils quand même. Prévoyez des objets qui lui permettront de jouer tout en s’impliquant s’ils sont assez grands. Ainsi, petit lapin était tout fier de pouvoir utiliser ses jumelles et de nous alerter dès qu’il voyait un animal (que nous avions déjà vu…) mais cela permet vraiment de lui faire vivre autant que nous.
Comme il est assez grand (3 ans), il avait un petit appareil photo pour faire des photos comme maman. Et oui, les enfants sont dans l’imitation de ses parents, donc il faut qu’il puisse nous imiter et être actif durant le voyage.
Le fait d’avoir un véhicule assez grand, lui a permis de pouvoir s’allonger tranquillement à l’arrière (malgré son siège enfant) et de pouvoir donc se reposer. En effet, il est à noter que dans les parcs, on peut commencer les games drives dès 4h30 du matin … alors il faut bien se reposer à un moment.
Enfin, prévoyez quand même quelques jouets pour lui. Pour le petit lapin, 2/3 figurines, quelques petites voitures et il se refait son univers avec ses personnages. Le jeu est tellement important à cet âge qu’il ne faut pas l’en priver. Surtout que lors d’un game drive (un safari quoi), il y a des temps morts ou on passe beaucoup de temps à chercher.
Pour les adultes, prévoyez par contre les thermos de café (bien utile surtout pour les réveils super tôt…)
Il faut par contre apprendre à se rendre multi-tâches pour pouvoir gérer en même temps gérer la conduite, la voiture, la route, petit lapin, les photos etc… mais bon on y arrive.

Une lionne profite des premiers rayons du soleil.

6. Est-ce un pays dangereux ?

L’Afrique du Sud a mauvaise réputation là dessus. Pourtant à chaque fois que j’ai posé cette question, j’ai toujours eu la même réponse « il y a des problèmes dans les grandes villes mais dans le bush, il n’y a pas de soucis ni de danger ». Et il est vrai que je me suis pas sentie en insécurité, même lorsque je me suis retrouvée seule au milieu de nul part dans cet immense pays. Donc, il faut être vigilant je pense et ne pas faire n’importe quoi (comme partout) mais globalement on s’y sent plutôt en sécurité.

7. Comment se déplacer ?

Le plus simple, le plus pratique (et je dirai même le plus économique) lorsque l’on voyage en famille est de louer une voiture. L’état des routes est vraiment bon, la conduite est facile et conduire à gauche ne nous a posé aucun problème, l’adaptation est très rapide.

Une voiture, nous permet de pouvoir nous rendre dans tout les endroits souhaité. Mais aussi de pouvoir parcourir et découvrir les parcs à notre guise. Sans voiture, il faudra alors payer un prestataire pour les parcs et cela peut chiffrer assez vite.

Nous sommes passés chez Sixt, nous avons eu aucun soucis par eux et avions opté pour un Nissan X-trail.
Attention, il existe des routes avec péage (pensé à avoir de la monnaie) même si la plupart du réseau fait le payement automatique (via l’abonnement de l’agence) qu’il faut régler en fin de séjour.

Attention aussi à trajet et aux kilomètres qui vont être réalisés. On a beaucoup roulé et notre budget essence n’a donc pas été négligeable.

Sinon, pas de soucis sur la caution. La voiture est une automatique et pareil, on s’habitue très vite et très bien à ce type de véhicule (enfin pour nous), faut bien comprendre à quoi servent les différents crans du pommeau.

A l’approche des animaux

8. Les activités sont-elles variées ?

Il y a de tout, que vous souhaitiez découvrir de grands villes et l’histoire de ce pays, découvrir les parcs en long en large et en travers pour aller à la rencontre des big five (et de tout les autres), arpenter les massifs et découvrir des paysages à couper le souffle, explorer des coins désertiques … il y a de tout et pour tout les goûts. Ce n’est pas pour rien que c’est la nation arc-en-ciel (qui fait bien sûr, aussi et surtout référence à toutes les cultures présentes en Afrique du Sud).

Jeux d’éléphanteau

9. Si mon enfant tombe malade, aura t’il les soins appropriés ?

Niveau médical, l’Afrique du Sud est un pays ayant d’excellent médecins dans des établissements médicaux à la pointe de ce qui se fait. Il faut bien vérifier, avant de partir, ce que nous proposent les assurances et comment on est couvert dans ce pays. Il faudra aussi avancer les frais, tout ou en partie, avant d’être remboursé.

Sent sentir émerveillé face à la Nature

10. Quand partir ?

L’Afrique du Sud, c’est dans l’hémisphère sud … donc les saisons sont inversées. L’hiver (juillet-août) il peut faire très froid, surtout si vous prévoyez de vous rendre du côté du Lesotho ou vers des hauts plateaux. Il faudra donc être équipé en conséquence. A Noël, c’est la haute saison. Bon honnêtement, on y est allé à cette période et on ne s’est pas senti oppressée par une foule de touriste (au contraire). Après, je recommande plus les mi-saison pour avoir un climat agréable et des logements plus abordables.

Le Drakensberg et ses paysages

Ce qu’il faut retenir en bref, c’est que l’Afrique du Sud est une destination vraiment family-friendly et que organiser un voyage en famille est très simple à réaliser mais aussi à vivre.

Laisser un commentaire