Après Phnom Penh, nous avons l’envie de retrouver les plages qui nous manquent déjà depuis notre départ de Bali (3 jours quoi).

Nous décidons de nous rendre sur Kep afin de profiter du littoral, en espérant que la saison des pluies n’est pas trop encore au rendez-vous, et que nous pourrons profiter de quelques rayons de soleil sur la plage.

Arrivée à Kep-sur-mer

Autant dire qu’en découvrant ce nom sur le panneau d’entrée, on ne peut que sourire et repenser qu’en effet, les français sont restés pendant presque un siècle dans ce pays.

Pour le trajet depuis Phnom Penh, cela nous est revenu à 7 dollars par personne incluant le transfert en tuk-tuk pour l’arrêt de bus.

Le trajet est assez long est dure pas loin de 6 heures…l’état des routes et surtout la circulation monstre sur Phnom Penh et sa périphérie expliquent ce temps de trajet.

Nous passerons deux nuits sur Kep avant de rejoindre l’île.

Au premier abord, Kep nous charme, il y a une certaine nonchalance, une ambiance calme, nous découvrons aussi une région très verdoyante…mais ce calme et cette certaine torpeur semble sur le point de décliner…en effet aux abords de la ville, d’immenses 4 voies sont en chantier, on voit bien qu’il existe une politique d’en faire une véritable station balnéaire…l’avenir nous dira comment Kep évoluera. Mais de ce que nous en voyons pour le moment, cela nous plaît et on ne regrette absolument pas d’être passé par là.

Nous logerons au Khmer Hand, une très sympathique pension tenue par un couple américano-cambodgien, tout sourire et pour un prix vraiment abordable (10 dollars le bungalow, très propre, joliment agencé avec sa terrasse, ventilateur, salle d’eau externe à la chambre, mais nous en avons une à l’extérieur rien que pour nous). En plus, ils ont une salle de restaurant panoramique avec vue sur mer…sympa pour le petit déjeuner.

IMG_2367
Notre bungalow

Sur Kep, on profite de découvrir le fameux marché aux crabes (le crabe bleu est un symbole pour Kep), les seafood, sa plage, ainsi que son parc national.

IMG_0196
Des produits de la mer…à déguster…

Depuis notre pension, il existe un chemin permettant de l’atteindre ce fameux parc. La balade est vraiment très facile et très agréable. Si on reste sur le chemin principal, c’est limite tout plat, le parcours étant agrémenté de divers point de vue donnant principalement sur les îles, bien sur on s’en délecte. Il existe d’autres sentiers qui partent de ce chemin principal, mais là les pistes sont un peu plus ardues, prévoir de bonnes chaussures.

IMG_0122
Vue sur les îles

Petit conseil : faîtes plutôt la balade en début de matinée ou en fin de journée afin d’apprécier la lumière du moment mais aussi d’éviter les fortes chaleurs).

En ce qui concerne les animaux présents, tout plein d’oiseaux mais également de singes (bon, si vous n’en voyez pas dans le parc, il y en a plein sur la route menant à la plage de Kep…mais ceux-là ils font les poubelles…)

IMG_0160
Singe dans le parc

Choses étranges, si comme nous, vous passez par une autre point que l’entrée principale pour entrer et sortir du parc, vous ne paierez pas le droit d’entrée. Sinon il est de 1 dollars (Rappelons que cette monnaie est utilisé partout au Cambodge et que tout les prix sont affichés dans cette devise).

Mais ce que l’on a grave apprécié sur Kep : Koh Tonsay

IMG_2456

Koh Tonsay, autrement appelée l’île aux lapins. Dans certains guides, ils marquent que l’île rappelle la forme de l’animal, on a eu beau cherché, imaginé, on a pas trouvé ou ils le voyaient ce fameux lapin…les pêcheurs de Kep, nous ont donné une version plus réaliste, ils ont donné un nom plus facile à prononcer pour les étrangers…mais alors pourquoi lapin ???? Et puis nous, on préfère Koh Tonsay…

Comment y aller ?

Toutes les agences de Kep, les hôtels, les guesthouses…vous proposeront des tickets pour vous y rendre, c’est ce que nous avons fait en passant par la Khmer Hands, sans commission.

Si vous faîtes l’aller-retour dans la journée, le prix est de 7 dollars/personne pour l’aller-retour.

Si vous prévoyez de revenir un jour différent et donc de dormir sur place, le prix est alors de 10 dollars/personne pour un aller-retour.

Bien entendu, c’est cette dernière option que nous avons pris, passer plusieurs nuits sur Koh Tonsay nous tentant terriblement.

Le transfert à lieu le matin, bien sur pour ce prix, le transfert en mini-bus jusqu’au port de Kep est inclus, précisons qu’il se trouve quand même à plus de 2 kilomètres du centre-ville.

Bref, tout cela pour dire qu’à 10h, nous sommes sur l’île et en plus, nous débarquons avec un magnifique soleil. En plus, comme beaucoup de monde était présent ce jour là sur notre bateau (10 personnes…dont des locaux qui apportaient du ravitaillement), on nous a fait débarqué directement sur la plage principale, celle où se trouve tout les bungalows et autres restaurants…(on découvrira plus tard que les bateaux ne viennent pas ici en général).

En ce début de saison des pluies, il n’y a pas foule sur l’île, surtout que nous arrivons un lundi (on évite de faire des lieux trop touristiques ou de villégiature le weekend, c’est souvent noir de monde…).

IMG_2491
Une île pour profiter de vivre…

Et on loge où ?

Nous faisons le tour des hébergements, ici les prix ne sont pas fixés (pour le moment) en fonction du « standing » du bungalow, mais plus cela sa capacité d’accueil. Ainsi, un bungalow avec un seul lit double reviendra à 7 dollars (possibilité de négocier à 5), tandis qu’un bungalow avec deux lit double coûtera 10 dollars (pouvant être négocié à 8). Bien sur, pour négocier, c’est davantage durant la basse saison, un peu comme nous, mais bon en réalité on n’a pas cherché à négocier, ils nous ont dit les prix normaux et à combien ils pouvaient nous les faire.

IMG_0370
Bungalows sur l’île

Quitte à rester plusieurs nuits, nous tenterons plusieurs bungalows (oui oui…on profite, parfois à notre insu…).

De plus, les bungalows se trouvent tous sur la grande plage de l’île, orientée ouest, parfait pour admirer le coucher du soleil sur une des nombreuses terrasses. Et puis cette végétation, ce sable blanc, le fait de pouvoir vivre pieds nus…un vrai bonheur…

IMG_0368

Première pension avec des bungalows VIP

Notre premier choix s’arrête sur une famille ayant des bungalows qu’ils ont appelé VIP Bungalow. Leurs différences, des salles d’eau en dure, une grande terrasses avec deux hamacs filets, une grande pièce propre, des serviettes de toilette, un aménagement un peu plus soigné, prix du bungalow : 10 dollars (ben oui il y a deux lits…que l’on a eu à 8).

IMG_2406
Cosy !!!

Nous checkons pour deux nuits, dans un premier temps, tout se passe bien, vue parfaite, repos, calme…c’est le soir venu, quand il s’est mis à pleuvoir que nous avons pris l’eau…le toit n’était pas vraiment hermétique à la pluie. C’est donc en catastrophe que nous avons déménagé pour le bungalow voisin (heureusement vide…) pour finir notre nuit…

Donc si vous prenez un bungalow, regarder la literie, la salle d’eau, la vue, c’est bien…mais pensez à vérifier le toit.

Sinon, nous avons passé un agréable moment dans ce bungalow « VIP » (celui avec un toit) à même pas dix mètres de la mer.

IMG_0265
Un grand bungalow…directement sur la plage…

Deuxième pension, plus rustique…mais super conviviale

Pour la fin de notre séjour sur l’île, nous avons changé et nous sommes allés simplement dans la famille voisine. Bungalows plus rustiques, mais un accueil vraiment super sympa…des personnes qui essayent vraiment de faire en sorte que tout se passe au mieux (les autres étaient sympas aussi mais on a pas ressentit la même chaleur et l’envie de parler avec nous…).

Bon là, rebelote, au soir la pluie refait son apparition avec de sacrées bourrasques de vent, et là, c’est encore mieux, une partie de notre toit s’envole. Là aussi on change en catastrophe…on va dire que l’on commence à avoir l’habitude.

Bon dans cette autre pension, on a aussi eu l’histoire du scorpion dans la moustiquaire (une bonne paire de tong, c’est toujours utile…désolé pour lui) ou de l’araignée (la tarentule oui !!!) sur la cuvette des toilettes (elle a eu la vie sauve, on l’a simplement dégagée…).

Petit récapitulatif pour le prix des chambres :

– un bungalow avec un lit : 7 dollars (5 en basse saison)

– un bungalow avec deux lits doubles : 10 dollars (8 en basse saison)

Le prix ne dépend pas du standing, simplement de la capacité d’accueil.

Nous avons testé les deux, il est vrai que l’on était mieux installé dans le VIP et que lorsqu’il pleuvait, c’était bien agréable d’avoir ce grand bungalow…mais on adoré l’ambiance et le côté un peu plus rustique du deuxième et la bonne humeur de la patronne…donc c’est selon les goûts !

A noter qu’il y a l’eau courante (enfin pression pas top…on se lavait plus avec les bassines) mais que pour l’électricité, c’est 3 heures par jour (voir moins…) et bien entendu : pas d’internet…mais dans un tel cadre est-ce utile ?!? (oui…pour poster des selfies sur FB^^!!)

Bien entendu, les différentes pensions ont également un bar-restaurant et propose divers plats et boissons.

IMG_2514
Un verre au crépuscule…qui dit mieux?

Et au niveau nourriture, cela se passe comment ?

En vrac (ils font tous les mêmes prix) :

  • Fried rice ou fried noddle, avec œuf et végétaux : 2 dollars
  • Plat à base de fruit de mer (encornet, crabe) : entre 3 et 5 dollars selon la portion, accompagné avec du riz.
  • Plat avec poisson grillé : entre 3 et 5 dollars selon la portion, accompagné de riz.
  • Cocktails : 2 dollars (pina colada, margarita, mojito, cocktail du coin comme le rabbit sunset ou le rabbit sunrise)
  • café : 1 dollar (avec sweet cream, même chose pour le thé)
  • sandwich : 3 dollars (différentes variétés).
  • Bière : 1 dollar en canette.

Nous, on s’est régalé…on s’est même fait plaisir dans les différents restos de plage…c’est simple, bon et frais…

IMG_2430

Voilà pour donner une idée.

Qu’est-ce que l’on fait sur l’île ??

Deux options : ne rien faire ou ne rien faire (non, on plaisante), ne rien faire et sinon se balader. On a plus opté pour la première, ne rien faire et profiter de la plage, de la mer (incroyablement chaude..) des hamacs installés tout du long, des apéros, et puis se réfugier quand il pleut car entre deux bons moments de soleil, on a eu de superbes averses.

IMG_2469
Tranquille…

Bon par contre ici pour le snorkeling, c’est pas cela, en cette période (juin), les fonds sont trop remués et donc aucune visibilité, il n’y a pas de centre de plongée (dommage pour nous), mais sur que les choses risquent de changer…

Pour les balades, l’île n’est pas très grande (2km²), donc on a vite fait le tour. Mais sinon, si vous partez en direction du sud, il y a un chemin qui permet de découvrir l’extrémité et une dizaine de militaires qui surveillent le coin. En direction du nord, il y a d’autres chemins, notamment pour rejoindre l’emplacement où se situe les bateaux qui permettent de retourner à Kep, situé à deux minutes à pied de la plage principale.

De plus sur l’île, c’est un peu 30 millions d’amis (oui, on a les références que l’on peut…). Tout cela pour dire qu’en plus d’avoir le scorpion ou l’araignée cités plus haut, vous aurez également les fourmis, les geckos et tout plein de chiens et de chats (qui se privent pas de quémander quand vient l’heure de manger) !

Sinon, notre ressentit sur cette île, vraiment agréable, encore préservée, les hébergements sont simples, voir rustiques, mais on ne vient pas pour cela, on vient pour le calme, la plage longue de 250 mètres de long (pour la principale), avec ses hamacs et ses terrasses en bambou…bref la douceur de vivre tout simplement…

Dépêchez vous de découvrir Koh Tonsay tant qu’elle reste dans cet état de lieux et d’esprit…

IMG_2530

Petit récapitulatif :

  • Sur Kep, les hébergements les moins chers seront au Kepmandou (entre 4 et 15 dollars selon le standing de la chambre et du dortoir), nous avons préféré loger à la Khmer Hands, super sympa, jolie cadre, jolie vue, pour un bungalow tout confort à 10 dollars.
  • Si vous restez à Kep une journée, allez faire un tour au parc national, visitez le marché aux crabes, mangez dans les shops et détendez vous sur la plage, il y a toujours de l’animation car elle est fréquentée.
  • Si vous restez deux jours sur Kep, louez un motorbike, visitez les caves alentours qui sont dorénavant des sites hindouistes.
  • Pour aller de Phnom Penh à Kep, comptez 7 dollars en bus.
  • Pour aller à l’île aux Lapins, 7 dollars aller/retour par personne dans la journée, sinon si c’est différé, c’est 10 dollars.
  • Logements sur place de 5 à 10 dollars
  • Nourriture et boisson aux mêmes prix que sur le continent.

Nous on adoré, on ne peut que vous conseillez d’y faire un tour si vous prévoyez un petit tour au Cambodge…

Laisser un commentaire