Après notre départ de Siem Reap, et après avoir vu beaucoup trop de touristes, de bus et une ambiance dont nous avion perdu l’habitude, nous avions envie de découvrir et vivre vraiment une aventure plus aux contacts des habitants, de nous immerger un peu dans la vie quotidienne cambodgienne. Après quelques recherches, notre décision est prise : nous irons à Kampong Cham dans le village de Chiro situé non loin de la ville.

De Siem Reap à Kampong Cham, le trajet en bus se fait plutôt bien, la route étant assez belle, il faut compter 6 heures de routes et 7 dollars pour le prix du ticket de bus par personne.

CAMBODGE
Pour vous aider à situer Kampong Cham

Une fois en ville, il ne nous reste plus qu’à regagner le village en question, 4 dollars en tuktuk et nous y voilà !!!

L’arrivée à Chiro

On découvre ce village, et nous tombons directement sous le charme, ici la vie paraît simple et paisible, des enfants jouent, des carrioles remplies de tout et n’importe quoi sont tirées par des chevaux, des bœufs broutent tranquillement dans les prairies sur les bords du Mékong, on sent aussi des odeurs de cuisine qui nous embaument…nous ne sommes absolument pas déçus d’avoir fait le déplacement jusqu’ici, bien au contraire, et ce dire que l’on va passer que 2/3 jours sur place risque d’être trop court…malheureusement notre timing ne nous autorise pas à plus long…Mais bon, après Siem Reap, se retrouver dans un tel cadre nous fait un bien fou, les gens sont accueillants et nous mettent à l’aise.

IMG_2154
On découvre le village!
IMG_2135
Une des maisons de Chiro
IMG_2153
Une carriole et son cheval
IMG_2160
La rue principale du village

Le programme qu’essaye de mettre en place le village, par l’intermédiaire de Sophal, accueille des volontaires et nous faisons leurs connaissances sur place, elles sont deux, Olivia, une anglaise et Louise, une danoise (nous parlerons de ce projet un peu plus loin). Cela nous aurait plu de pouvoir également faire ce programme, mais faute de temps, nous ne serons que des hôtes, même si nous essayerons d’y participer un peu et d’aider malgré la courte durée de notre séjour ici.

Olivia nous emmène voir la famille chez qui nous allons loger, nous rencontrons alors l’aînée de la famille, Leakena, qui nous présente sa maison et la chambre que nous allons occuper. En fait, les « chambres » se trouvent dans la grande salle commune de la maison. Des séparations faîtes de rideaux ont été mises en place afin d’isoler les coins de la pièce et de pouvoir y placer un lit et une moustiquaire.

La maison est une maison traditionnelle, montée sur des pilotis. La partie sous la maison sert entre autre à ranger du matériel, notamment agricole, mais aussi des charrues à bœuf, ou bien encore, elle sert aussi pour la cuisine. La partie supérieure avec des murs sert d’habitations, nous y dormirons ainsi que toute la famille. Il y a en plus de la grande pièce commune, une belle terrasse, où nous prendrons nos différents repas, donnant sur le reste du village ainsi qu’une autre petite pièce servant de chambre pour Leakena. On avait jamais dormi dans une maison conçue de cette façon, et lorsque l’on regarde le plancher, on peut voir tout ce qui se passe en dessous. La salle de bain est une salle en dure, elle est commune à nous et à la famille, des toilettes (zut…turc…), une douche (d’eau froide…mais avec la journée qu’il fait, elle est plutôt très bonne en fin de journée), et (youpi!), elle est aussi envahie par les moustiques, mais tant pis, on fera avec^^!

IMG_2757
La maison de Leakena et sa famille ou nous serons hébergés

Dans la pièce commune, nous serons dans la chambre au tissu bleu.

Bon, malheureusement, à notre arrivée il fait une chaleur dantesque dans la région…et le village de Chiro subit malheureusement une coupure de courant…aucun pal ne marche. Pas bien grave, une bonne douche fraîche et on se sent déjà mieux, même si au bout d’un quart d’heure, les bénéfices de cette douche ne se font déjà plus ressentir…

Nous nous rendons ensuite au niveau de l’école, qui n’est pas bien loin, située à 30 secondes à pied de notre maison. Cette école possède 5 salles de classe réparties dans deux bâtiments où l’on entend les cours et les enfants qui jouent en contrebas.

IMG_2067
Un des deux bâtiments de l’école

Nous rencontrons également un autre couple de français, Oriane et Yann, qui resteront une dizaine de jours sur place pour se reposer mais aussi aider un peu le projet. Yann est en ce moment en train de refaire le niveau devant le poulailler, Vincent vient naturellement l’aider, quitte à être là, autant se rendre un peu utile, pendant que j’en profite pour en savoir plus sur l’association OBT du village et en quoi elle consiste.

L’association OBT

Organization for Basic Training (OBT) est une association non gouvernementale opérant dans le petit village de Chiro à 6 kilomètres depuis Kampong Cham.

Le projet est mené par Sophal qui a pour objectif de développer et de dynamiser le village par l’éducation. Des volontaires sont accueillis afin de pouvoir donner des cours en anglais pour aider les jeunes dans leurs études. Autant dire que pour ce volontariat, un bon niveau d’anglais est demandé. Certains élèves plus âgés donnent également des cours aux plus jeunes et en contrepartie sont rémunérés par l’association afin de les aider à pouvoir faire leurs études, c’est le cas de Leakena par exemple. Mais aussi selon les compétences des professeurs volontaires, des cours de maths, ou encore d’informatique sont également mis en place.

Ce qu’il faut savoir c’est que les études au Cambodge coûtent assez chères, environ 160 dollars pour l’année, mais pour les familles, il est souvent difficile de pouvoir payer cette somme, et s’il y a plusieurs enfants, cela devient impossible. Par son projet, Sophal essaye de financer les études de certains élèves.

L’ambition est bien belle, OBT veut faire diminuer la pauvreté et donner une chance aux jeunes de pouvoir faire des études.

L’association ne vit que pratiquement par des apports de dons, de l’homestay dans le village, la location des bungalows qu’ils ont fait ou encore de concert de musique khmer donnés en représentation.

L’impression que l’on ressent en arrivant sur place et que beaucoup d’élèves sont demandeurs de ces cours, ils sont attentifs, travailleurs et ont le plaisir d’apprendre, dans ces conditions, il est vraiment très agréable de faire classe.

Notre séjour

Nous commençons donc par donner un coup de main pour refaire le niveau au niveau du poulailler, on remplit des seaux de terre que nous apportons afin de combler les différents trous, puis nous tassons le tout afin d’avoir quelque chose de relativement homogène. Cela permet de discuter entre les différentes personnes présentes, c’est à dire les volontaires, mais aussi de bien transpirer car il fait une chaleur vraiment étouffante.

IMG_2754
Et oui, on bosse…

Le soir venu, l’électricité n’est toujours pas revenue, avec les deux plus jeunes enfants de la maison, nous nous amusons à essayer de mettre en place un éclairage à l’aide de bougies. Une fois, notre entreprise finie, la lumière électrique revient comme par enchantement.

IMG_2057
En attendant la lumière…montage de bougies…

Le repas du soir est un repas khmer typique, bien sur nous retrouvons l’incontournable riz, accompagné de légumes, de poissons séchés mais aussi d’un peu de viande (succulente au passage comme caramélisée par le jus de cuisson). Nous discutons avec notre hôte Leakena, elle nous montre les photos et les costumes de son mariage, toutes ces tenues, toutes ces couleurs, c’est assez beau à voir.

La fatigue de la journée l’emporte vers 22h et nous allons nous faufiler dans notre lit (enfin un matelas posé au sol…mais très confortable) et nous nous endormons en pensant à la journée de demain qui risque de nous plaire énormément au vu de ce que nous avons découvert depuis notre arrivée cet après midi.

L’animation commence tôt dans ces villages, nous sommes à moitié réveillés aux alentours de 6h mais n’émergeons que vers 7h30. Le petit déjeuner est servi, Leakena a tout mis sur la table, des omelettes, du riz (tout pâteux, comme un gâteau), des fruits, de la viande, des légumes…un vrai festin pour nous permettre d’aborder cette journée.

IMG_2075
Leakena préparant un repas
IMG_2157
Le petit déjeuner est servi!

Puis nous nous dirigeons à nouveau vers l’école voir un peu les cours. Comme nous ne restons pas très très longtemps, nous ne donnons pas de cours à proprement parlé mais nous aidons à l’occupation des enfants lorsqu’ils y ont des cours plus récréationnels. Ces enfant sont assez jeunes, entre 6 et 9 ans pour les plus grands, certains sont accompagnés de leurs petits frères ou sœurs, dont un petit qui nous a vraiment attendri, toujours à suivre sa grande sœur et habillé…avec les vêtements de cette dernière! On fait des jeux, comme des bingos mais avec que des images en anglais afin d’aider au vocabulaire des différents objets, ils apprennent des mots comme trafic light, octopus, glasses, book… mais aussi des pliages, des dessins…le tout également en anglais et les enfants, pour certains très jeunes, 5 ou 6 ans, prennent plaisir à apprendre cette langue et font des efforts pour bien tout se rappeler et bien tout prononcer. C’est un vrai plaisir que d’évoluer dans cette ambiance. Les enfants se montrent attentifs, même si parfois au bout d’une heure, la fatigue commence à se faire sentir chez les plus jeunes…et donc une pause s’impose.

IMG_2177
Tous à l’école!
IMG_2776
Les élèves s’appliquent
IMG_2778
Vincent fait le prof!
IMG_2801
Les créations sont accrochées au plafond

Nous voyons que les plus grands sont en classe avec Olivia où le niveau en anglais est assez soutenu, cela fait déjà plusieurs mois que Olivia est ici et elle s’est totalement investi dans le projet. On peut même dire qu’elle se démène pour que les étudiants progressent et puissent s’en sortir dans leurs études.

La journée se passe ainsi, nous sommes un peu à l’école, nous aidons aussi à de menus travaux, et bien entendu, nous profitons aussi du cadre. C’est ainsi qu’il est possible de se baigner dans les eaux du Mékong que bordent le village. Et de voir également ce qu’est le travail dans les champs. Les vaches sont amenées à brouter toute la journée, des femmes viennent cueillir des plantes d’eau qu’elles portent ensuite en fagots sur leur tête, des hommes labourent des parcelles, des enfants viennent les aider…

IMG_2121
Femme portant des plantes prises dans le Mékong
IMG_2136
Ramassage de végétaux dans le fleuve

L’eau est chaude, le niveau de l’eau en cette saison est encore assez bas et pas de danger en ce moment en ce qui concerne les courants, nous barbotons un peu, nous délaissons. Et bien entendu, le soir venu, nous allons admirer les derniers rayons du soleil sur le fleuve les champs alentours. En même temps que le soleil décline, les vaches sont ramenées au niveau des habitations. Dans notre maison aussi, la famille possède une vache et c’est assez amusant de la voir le soir juste en dessous de nous.

IMG_2145
Ce n’est pas la campagne qui prends feu…c’est le coucher de soleil…!!!

Les jours se suivent un peu dans le même rythme et on y prends goût…cela sera difficile de partir pour nous…

Et au niveau budget

Pour une nuit en homestay :– 5 dollars pour une personne seule– 6 dollars pour deux

Pour une nuit en bungalow :

– 10 dollars

Pour les repas :

– Petit déjeuner : 2 dollars par personne

– Déjeuner : 4 dollars par personne

– Dîner : 4 dollars par personne

Volontariat :

Etant donné qu’il est difficile de trouver des enseignants, OBT fait appel à des volontaires, l’hébergement se fait dans les familles. La demande est la plus importante pour l’anglais, mais si vous possédez des compétences qui peuvent être utile (comme en informatique) ou bien pour aider à la réparation, construction des bâtiments, l’association peut également vous accueillir.

Le plus simple est encore de contacter l’association :

https://obtcambodia.wordpress.com/

Bon, vous l’aurez compris, on a vraiment aimé cette expérience, une des meilleurs que nous ayons eu au Cambodge, cette impression de vivre en immersion de ce village, de pouvoir vivre comme vivent les khmers, mais aussi toute cette bonne humeur, cette ambiance, cette échange, de pouvoir parler discuter et échanger avec notamment Leakena et sa famille, mais aussi avec Sophal, de voir son implication dans son projet…on ne peut être que séduit.

Si jamais vous passez par Kampong Cham au Cambodge, n’hésitez pas à pousser jusqu’au village de Chiro…

IMG_2797
Nous et Leakana

Bon voyage !!!

 

 

5 thoughts on “Programme associatif à Chiro…une superbe expérience”

  1. Salut les Bulleurs 😉

    Ce village est sur ma liste pour notre voyage en Asie c’est certain !!! Juste une petite question… Est-ce que vous êtes arrivés directement au village et avez trouvez l’endroit ou dormir sur place ? Ou aviez vous fait des démarches avant ?

    Merci d’avance !!

    1. Bonjour à vous !!
      Nous avons pris contact avec Sophal, c’est la personne qui gère cette association, afin d’en savoir un peu plus, tout d’abord sur l’organisation et les différents moyens d’hébergements possibles.
      Voilà son mail : obt.cambodia@gmail.com
      Je te conseille de faire de même et de prendre contact avec eux quelques temps avant votre arrivée afin qu’ils puissent s’organiser au mieux au sein du village et qu’ils puissent savoir à partir de quand vous accueillir.
      N’oubliez pas que si vous souhaitez rester en tant que volontaire, c’est au minimum pour 15 jours (un peu compliqué quand on a un visa de 30 jours…), sinon vous pourrez comme nous profitez de quelques jours sur place, à tout simplement se laisser vivre…
      Bon voyage à vous

Laisser un commentaire