La brousse

Premières impressions!!!

Ah l’Afrique, j’en rêvais, quand on a déjà goûté aux charmes de ce continent, impossible de ne pas avoir envie d’y revenir…Et puis là, tout est différent, mon premier voyage en solo!!! Pendant trois mois je vais découvrir ce pays, pouvoir m’imprégner de ces paysages, de cette vie de voyageuse que j’ai tant envie de vivre. J’ai l’impression de toucher enfin mon rêve…

La première partie de ce séjour s’est déroulée dans la capitale Lomé. La ville est en bord de mer, donnant sur le golfe de Guinée. Au bout de la rue où se trouve la maison, dans laquelle je suis hébergée, c’est la frontière avec le Ghana. Cela est assez surprenant que de voir un poste frontière juste à coté avec des gardes armés…

Le matin, j’ai pris l’habitude pendant la semaine où je suis restée dans la capitale de me rendre dans un petite chope située juste de l’autre côté de la rue afin d’y prendre mon café (on ne change pas ses habitudes). C’est tenu par un père et sa fille, ils sont très bavards et nous prenons plaisir à converser le matin pendant que je bois le breuvage dans une tasse en métal.

Une bonne semaine après mon arrivée, nous partons pour un village situé à une cinquantaine de kilomètres de Lomé : Atchavé!!! Ce village se trouve à proximité d’un bourg plus important Kpalimé. Mais pour y aller mieux vaut trouver un transport car c’est assez loin. Même si durant mon séjour dans le village, je verrai souvent des gens partirent à pied en direction de Kpalimé afin de faire le marché…je les admire pour cela, je n’aurai pas le courage de marcher autant à pied sous un soleil de plomb en portant tout plein de sacs et d’objets…

Durant plusieurs semaines j’ai habité dans ce village, j’ai eu le plaisir et le privilège de pouvoir accompagner une campagne de vaccination contre la fièvre jaune.

Le village ne comportant pas d’eau courante et pas d’électricité, pour pouvoir se laver, c’est au puits qu’il faut aller chercher l’eau…Bon il faut dire aussi que quand je partais faire ma corvée d’eau, je n’avais plus besoin de prendre une douche ensuite, j’étais trempée de la tête aux pieds…je manquais sérieusement de dextérité dans le portage du seau…

Quel est mon souvenir le plus ragoutant?

Un souvenir qui maintenant me fait sourire est celui des…toilettes!!! En effet, pas de tout à l’égout, donc toilettes sèches obligatoires!!! La première fois que j’ai voulu y aller…j’ai soulevé la dalle qui bouchait les toilettes…et ai vu deux grandes paires d’antennes dépassées…puis des têtes : Cancrelats!!! Autant dire que face à ces bestioles me dérangeant dans mon intimité, j’ai préféré refermer les fameuses toilettes et ai préféré pendant tout mon séjour aller en brousse pour les commodités!!!

Et au niveau culinaire…

J’ai pu sur place faire mes premières tentatives de manioc, d’igname mais aussi de me mettre au foufou (personnellement je ne suis pas plus fan que cela…mais il faut goûter!!!) . Le foufou est une sorte de pâte faite à partir de farines bouillies et pilées. Au Togo, le foufou se prépare avec la pâte de manioc. Puis nous mangions tous dans le même plat avec uniquement nos doigts. Le but étant de prendre un peu de pâte, de tremper nos doigts dans le plat pour avoir un peu de sauce et d’arriver aussi à prendre un peu de viande ou de poisson…bref tout un art qui me laisse de bons souvenirs!!

Ambiance…ambiance

L’Afrique c’est tout une ambiance. Le matin le réveil est tôt, quand je dis tôt c’est sur les coups de 5h. En plus durant tout le séjour dans le village, les villageois se préparaient à un concours de danse organisé dans la région. Donc jusque tard de la nuit, j’entendais les répétitions et j’aimais les voir se préparer à cet événement. Mais aussi le matin, j’entendais encore les répétitions… (quand est-ce qu’ils ont dormi??). Lors de l’arrivée dans le village, il a fallu aussi respecter le protocole!! C’est à dire qu’il a fallu se rendre dans la maison du chef du village afin de se présenter et de demander l’autorisation de pouvoir séjourner durant quelques semaines au sein du village!! Puis il y a eu le moment de « bénir » notre séjour en buvant cul sec un verre d’alcool de palme sur le seuil de la maison (au passage, mon estomac s’en ai souvenu un petit moment)!!! Puis il y a eu des danses et des chants dans le petit jardin de la maison!!! Ensuite, ce qui m’a beaucoup plu c’est de pouvoir m’immerger dans leur mode de vie et de pouvoir vivre totalement comme eux!! De pouvoir jouer avec les enfants et d’apprendre mutuellement, j’essayais de leur apprendre quelques mots de français et eux en togolais (je me souviens encore que N’Dé veut dire bonjour!).

La campagne de vaccination

Transportée, chahutée sur les routes pour atteindre des villages afin de pouvoir faire cette campagne de vaccination, j’ai pu voir une partie de l’Afrique que je ne connaissais pas et que je rêve tout simplement de revoir!!! Les vaccins se sont fait dans les dispensaires de différents villages ou nous nous sommes rendus. Des filles d’attentes, des gens qui doivent remplir des documents où ils doivent mentionner noms, prénoms et dates de naissances alors que certains ne connaissent pas leur état civil. Je trouve cela bien sur le principe que de vacciner gratuitement ces gens contre la fièvre jaune, cette maladie hémorragique qui fait des ravages dans ce continent. Ici les vaccins se font en plein air, pas de locaux blancs aseptisés comme en France. Ici chaque personne reçoit son vaccin avec le chant des oiseaux et en regardant les champs. Une fois l’injection prise, les seringues à usage unique sont jetés dans une poubelle biologique jaune que nous devons ensuite déposée dans le dispensaire le plus proche afin que son contenu soit éliminé.

Souvent nous sommes invité à manger le midi dans les différents villages, c’est le moment d’échanger et de partager  nos points de vue et je suis assez d’accord avec eux sur certains points. Je me souviens d’une discussion où un homme reprochait aux Yovo (les blancs) d’avoir apporter leurs cultures et de forcer les Togolais à apprendre cette culture. Maintenant beaucoup croit en des religions qui ne sont initialement pas les leurs. Initialement, ils sont animistes (croyance en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, et en la présence de génies protecteurs)mais malheureusement ces croyances se perdent…

_0A_0077
Installation pour la vaccination
_4A_0081
A table !!!
_6A_0083
Banderole de la campagne.
13A_0090
Habitants du village d’Atchavé

6 thoughts on “Togo – Les premiers pas en solo (juillet – septembre 2007)”

    1. Le Togo est un pays incroyable, avec une population extraordinaire, une culture et un environnement qui ne laissent pas indifférents. A découvrir en effet 🙂 !

  1. hello! je viens de découvrir ton blog, il est vraiment bien fourni! Ton article m’inspire, j’adore l’Afrique, jre retourne pour la deuxieme fois au sénégal dans deux semaines, le Togo sera peut etre au rendez vous dans quelques mois ! Merci pour ton partage d’expérience

    1. Bonjour,

      Tout d’abord, merci pour ton message. Les articles sur le Togo commencent à dater^^, il faut que je fassent et publient ceux de la Tanzanie. Habitant maintenant en Afrique (enfin pas loin…), en effet, je vais m’atteler à visiter plus ce continent fascinant. Je comprends donc tout à fait ton adoration pour cette partie du monde 🙂 !!

        1. Je vis sur Mayotte 🙂 !!! Une île qui est également très agréable et qui mérite d’être découverte (malgré sa mauvaise réputation…).
          Comme nous habitons en « Afrique », nous en profitons pour y faire un tour dès que l’occasion se présente 🙂 !
          A bientôt 😉 !

Laisser un commentaire