Tout plaquer pour vivre l’aventure…beaucoup ont envie de le faire et le font, mais certains n’osent jamais…

Je plaque tout pour une vie différente…et nous sommes deux à tenter l’aventure (c’est nous là!!!). Il faut dire qu’après avoir lu beaucoup à ce sujet (merci aux autres bloggeurs 😉 !!), de m’être informé, d’y avoir réfléchi longuement (ce n’est pas non plus une décision à prendre à la légère…on n’est pas là pour faire n’importe quoi…), de me renseigner sur les possibilités que nous pouvions trouver ailleurs, il a fallu prendre une décision…partir…

Photo souvenir en haut de la pyramide de Coba
En route pour de nouvelles aventures à deux…

J’ai la chance (nous avons la chance) d’être soutenu par nos famille. Mes parents comprennent totalement mon choix, me soutienne et l’approuve. Et j’avoue que s’ils ne m’avaient pas élevé dans cet état d’esprit, je ne sais pas si le pas aurait pu être franchi…

De toute façon, gamine, ils m’ont traîné un peu partout…

Mais voilà avoir le soutien de ces proches, c’est tout de même important et cela aide dans sa prise de décision…

Pourquoi cette envie ???

Tout d’abord, j’ai eu la chance de partir (et oui…déjà…) et de vivre un peu d’aventure. J’ai habité deux ans sur Mayotte. Un bout de France perdu au milieu de l’océan indien. Et j’ai découvert un monde totalement différent de ce que je connaissais. Le fait de voir des paysages superbes, de découvrir la plongée et d’obtenir mes premiers niveaux, de pouvoir nager avec les dauphins, les tortues et les raies…de trouver du boulot (assez facilement…car c’est incroyable quand on est loin de son chez soi, les contacts sont plus faciles).

dscf0005.jpg
J’avoue que quand on goûté à cela…on a du mal à retrouver la grisaille…

Et puis il y a eu le retour en métropole. Quand j’avais fièrement fanfaronné sur cette petite île que je rentrais en France, je me souviens que l’on m’a dit :

« Il y a des gens qui arrivent à se réhabituer à ce retour…mais beaucoup repartent…moi le premier » (et oui la personne qui m’avait dit cela n’avait pas réussi à se « réadapter »).

J’ai essayé pourtant, j’ai trouvé un travail dans ma région d’origine, j’économisais pour me payer mes vacances, régler mes factures et mes loisirs (comme tout le monde quoi…), mais cette idée, cette envie de partir, grandissait au fur et à mesure que je me freinais…que je me disais qu’il fallait que je me calme, que la vie ne pouvait être une vie de voyage, qu’il fallait rentrer dans un « certain moule et faire comme tout le monde »…

Depuis mon retour des Comores, j’avais quand même voyagé, en France, j’ai découvert les Philippines, la Crète, le Mexique, le Sri Lanka…mais à chaque départ en voyage, le retour était de plus en plus dur.

Pourquoi sauter le pas ???

On dit souvent qu’il faut finir ce qui a été entreprit…soit. Lorsque la sensation d’être au pied du mur devient étouffante alors il faut tenter sa chance. J’étouffais dans cette vie qui était devenu la mienne. Alors j’ai pris la décision de tout plaquer (bon ok, cela c’est fait aussi grâce à la crise de la trentaine^^!!!) et cette décision s’est transformée en départ en couple. Nous prenons un break dans notre travail (allons nous revenir…mystère), nous avons résilié notre appartement (l’état des lieux se fera le 14 novembre…après cela nous n’aurons plus de maison).

Pour ma part, je pars car en restant ici, cela ne va pas, j’ai cette impression bizarre de passer à côté de mes rêves. Je suis déjà très impulsive de nature, un caractère entier, à dire ce que je pense et justement je disais de plus en plus que cette vie, mon travail et le train train quotidien m’ennuyaient plus que tout. Gamine je me voyais en train de voyager un peu partout…

Comment se préparer ???

Il n’y a pas de mystère…un expat cela se prépare. Cela fait 5 ans que cette envie me travaille et la décision de partir était pour ainsi dire inévitable !!! Au départ je comptais repartir en 2012, mais voilà j’ai rencontré Vincent et mon départ ne s’est pas fait…et puis il est rentré dans mon monde (si je puis dire), il est devenu aussi insatiable que moi et cette envie de voir autre chose, de privilégier un confort et un cadre de vie plutôt qu’un niveau de vie commencer aussi à l’obnubiler… On ne peut pas dire que notre situation en France n’était pas non plus enviable…on gagnait plutôt bien notre vie, notre logement était plus que correct…mais on vivait loin de l’autre et on avait aussi envie de se retrouver…

Au départ, je devais partir seule (préparer le terrain, voir comment cela se passe), et puis après pas mal de discussions (!), on a décidé de partir ensemble et de sauter ce fameux pas ensemble…

Donc il fallu penser un peu à tout :

  • Les vaccins (et oui, il faut se parer à tout…encéphalite japonaise, hépatite A et B, rage, Typhoïde pour moi…le reste j’étais déjà protégée).
  • Visas (on ne rentre pas dans un pays comme cela…se renseigner auprès des différentes ambassades est primordial)
  • Assurances (il existe pas mal d’assurances pour les différents types de voyages…alors faîtes votre choix…pour ne pas faire de pub, j’en cite plusieurs…Chapka, europ assistance, mondial assistance, Worldnomads, AVA…)
  • Prévenir les impôts (c’est jamais drôle…mais ils ne vous oublient pas^^!)
  • Prévenir sa banque et connaître bien les assurances relatives à sa carte bancaire
  • Rendez vous médicaux (voir un ou deux spécialistes afin d’être sur de partir en bonne santé…nous avons aussi vu notre médecin du sport afin d’avoir un certificat pour la pratique de la plongée, but de nos voyages)
  • S’entraîner aussi…on s’est remis au footing et à la natation, et oui on se refait une santé en préparant un voyage !
  • La poste et le transfert de courrier (comptez environ 45 euros)
  • La résiliation de notre logement entraîne le transfert de nos affaires, il faut donc trouver où les mettre, heureusement que nos familles nous aident.
  • La sécu, il faut vérifier que nous sommes bien affilé auprès d’elle mais hors Union Européenne, elle nous ait d’aucune utilité…
  • Résilié la téléphonie (si vous êtes chez Orange comme nous…c’est 10 jours avant, et 50 euros pour résilier la box…autant dire qu’ils ne s’embêtent pas^^!)

En gros voilà ce qu’il faut penser, après cela est adaptable à chacun…

Et maintenant?

Le compte à rebours est lancé…et je me rends compte que la décision la plus dur est de justement de se dire une fois pour de bon : « je pars »

C’est incroyable de voir qu’une fois que l’on a pris cette décision et bien les choses vont beaucoup mieux. Ce n’est pas si difficile. On casse le rythme du métro-boulot-dodo et on se sent vraiment bien. Impression de vivre enfin pour moi et pour mes rêves…et de bâtir cela à deux, c’est encore mieux.

Bien entendu, pour partir, nous avons économisé, nous avons revendu pas mal d’affaires (merci le bon coin^^!!). Mais il n’est pas question que notre capital parte dans nos projets…c’est un changement de vie que nous envisageons…donc il est important pour qu’il réussisse que nous arrivions à trouver un travail ailleurs et à en vivre…

Pour le moment nous comptons voyager, et je ne sais pas (nous ne savons pas) où nous nous poserons dans un avenir plus ou moins proche… c’est cela aussi qui provoque cette montée d’adrénaline…il n’y a plus ce sentiment de train-train…

207
Couché de soleil aux Comores…où la carte postale par excellence…

2 thoughts on “Tout plaquer pour changer de vie…pour voyager, plonger et buller…”

  1. J ai éprouvé la même chose à votre âge je ne peux que,vous encourager dans ce projet Bravo Bravo Bravo
    la routine est un TUE LA VIE
    donnez news

Laisser un commentaire