Les plages de sable blanc, l’eau turquoise, les palmiers, les cocotiers…cela, comme beaucoup, nous fait rêver, et c’est pour ces raisons que nous nous sommes décidés de nous rendre dans les îles Perhentian afin de goûter un peu à ce qui ressemble à un paradis et de retrouver un monde qui nous rends bien : la mer.

Cela faisait deux mois que nous n’avions plus vu l’océan, depuis notre départ de la Thaïlande et du golfe d’Andaman…autant dire que cela nous manquait et que c’était presque devenu une obsession…

IMG_8106

Bon, il est vrai que ce genre d’endroits nous plaît, c’est peut-être cliché mais qu’est-ce que l’on se sent bien dans ce genre de lieux, il suffit de regarder les photos, comment ne pas être transporté par ce camaïeu de bleu? C’est vrai, il n’y a pas grand chose non plus à faire sur une île, mais il faut savoir se poser et arrêter de courir … on regarde le temps passer, on admire tout simplement la beauté des paysages, on passe sa journée à lézarder au soleil, quand il fait trop chaud, on va tout simplement faire un tour dans l’eau et si on regarde un peu ce qui se passe sous la surface de l’océan, un autre spectacle prends forme…un ballet aquatique.

Mais commençons par le commencement : comment se rendre dans ces îles

Ce n’est pas très compliqué, il suffit pour cela de nous rendre dans la ville de Kuala Besut située sur la côte est et au nord de la Malaisie. Arrivée à Kuala Besut, il suffit de se rendre à la jetée, sinon demandez la jetty, tout le monde vous l’indiquera ici.

Sans titre

Pour nous rendre dans cette ville, nous avons essayé le stop, et que dire…le stop en Malaisie, cela marche vraiment trop bien, il y a de fortes chances qu’en quelques minutes, une personne vous dépanne et vous emmène jusqu’à l’endroit où vous souhaitez aller, enfin c’est ce qui s’est passé pour nous à chaque fois dans ce pays.

Sinon, il y a des bus locaux qui déservent Kuala Besut, et comme les Perhentian sont une destination touristiques, tout les bus touristiques proposent de s’y rendre…donc pour y aller vous avez que l’embarras du choix !!!

Pour se rendre dans l’île, il faut obligatoirement checker un bateau, l’aller-retour par personne revient à 70 RM, c’est à dire 18 euros. Prix auquel il vous faudra rajouter 5 RM par personne pour entrer dans le parc maritime, soit un peu plus de 1 euro.

Des bateaux qui font la navette vers ces îles, ce n’est pas ce qui manque, prévenez avant le départ au vous voulez vous rendre car les Perhentian se composent de deux îles, la grande et la petite. Quelques cartes pour vous permettre de mieux visualiser !!

pulau-perhentian
Perhentian…côté plongée et snorkeling…
Sans titre
… Les Perhentian côté logements !

Notre choix à nous s’est porté sur la petite, pour dans un premier temps (ce qui n’est pas négligeable) avoir le coucher de soleil qui y est beaucoup plus sympa étant donné qu’elle est plus à l’ouest. Et puis les hôtels et autres pensions sont nettement moins chers dans cette petite île que sur la plus grande.

Nous montons à bord de notre bateau, un speed-boat monté de deux moteurs de 150 chevaux… autant dire que la traversée risque d’être assez rapide et courte.

Notre bateau n’est pas très plein, ce n’est pas la haute saison et c’est ce qui nous convient, cela sera plus simple pour trouver un hôtel.

Comme prévu, notre petite embarcation part à une vitesse folle, c’est plus du tape-cul qu’autre chose, mais à côté de cela les paysages que nous traversons sont vraiment somptueux…inutile de faire de long discours, une photo suffira.

IMG_8107

La mer azur, les îles qui s’élèvent au loin, les bateaux de pêches, les montagnes de la Malaisie, la carte postale est parfaite et idyllique. Cela tombe plutôt bien, nous venons sur cette île pour un moment de détente en amoureux…après plusieurs semaines sur les routes, c’est ce dont nous avions besoin.

IMG_8125

Petit coin de paradis…nous voilà !!!

Malgré le peu de monde présent dans notre bateau (5 passagers…Dont nous…), nous serons les derniers à être descendus. Nous avons demandé à nous arrêter face au Mira Beach. Dès notre arrivée, nous sommes toujours sous le charme…seulement, il ne restait plus qu’un bungalow disponible. On nous annonce la couleur : 100 RM par nuitée. Pourquoi pas. Nous allons quand même voir le dit bungalow, et là on est plutôt déçus. C’est tout petit, à peine 6m², il n’y a pas de salle de bain, il fait un peu vétuste, bref on aspirait à autre chose pour notre séjour en amoureux. Nous remercions et nous repartons. Heureusement que nous sommes en sac à dos, car 20 minutes de marche nous attendent afin de rejoindre les autres hôtels situés un peu plus au nord de l’île…mais toujours sur la côte est de l’île, toujours pour avoir le coucher de soleil, cela on y tient. Le chemin borde la mer mais on est quand même parmi les arbres, comme dans la jungle…il nous faut aussi escalader des gros troncs d’arbres tombés au sol…on la mérite notre plage.

C’est transpirant que nous arrivons sur Coral Bay. Tout plein de petites pensions à prix très abordables dont les chambres sont également des petits chalets.

IMG_8131

Nous choisissons le Maya Beach Resort (il n’a de resort que le nom^^!), déjà parce qu’il lui reste de la place mais aussi parce que c’est le seul où il y a quelqu’un à la réception.

Prix de la nuitée avec salle de bain privative : 60 RM.

Nous nous engageons pour trois nuits. Les autres logements au niveau de Coral Bay sont un peu près tous au même prix (en faisant absratction des resorts…des vrais), mais si vous allez à l’Aur Bay, au Fatima Chalet, au Butterfly ce sera un peu près le même type de prestation (bon, nous on trouve le Butterfly bien pourri quand même…l’avantage, il faut checker soi-même, c’est à dire que si un bungalow est libre, qu’il y a la clé sur la porte, vous pouvez le prendre, concept original…mais cela ne dépote pas vraiment…)

IMG_8167 IMG_8168

Il est vrai que l’on se sent bien dans notre petit bungalow…la nuit on s’endort en écoutant le bruit des vagues, la journée, on profite de la terrasse face à la mer…que demander de plus?

Il est à noter qu’un répulsif anti-moustique est indispensable, mais également une moustiquaire pour dormir (le bungalow en avait une…mais trouée, heureusement que nous avions la nôtre, cela nous arrive malheureusement assez fréquemment que de rencontrer des moustiquaires trouées…)

On redécouvre le plaisir de la plage et la douceur de vivre

Pendant 3 jours, nous resterons à lézarder sur la plage, à faire du snorkeling, de l’apnée…il suffit de s’éloigner de quelques mètres du bord (et encore) pour apercevoir une multitude de poissons virevoltant dans tout les sens. Et franchement, rien qu’en snorkeling, cela grouille de vie : des poissons clowns (oui oui : des némos), des murènes, des poissons perroquets, les fameux balistes titans (attention…Certains peuvent attaquer, mais ceux que nous avons vu étaient plutôt des gros pépères…), des poissons sergent (ceux là, ils viennent vraiment vous mordiller quand vous vous approchez trop de leur territoire…). La mer est calme est belle, de temps à autre quelques remous du aux passages des bateaux au large…bref que du bonheur. On s’amuse dans l’eau, on admire, on contemple, joies simples mais qui nous font un bien fou !!!

IMG_8470

On dort…on mange

Sur les Perhentian, ce ne sont pas les restos de plages qui manquent. Du côté où nous étions sur Coral Bay, tous proposent le soir un barbecue.

C’est bien connu que toute une journée passée sur la plage à profiter du soleil, de la mer, d’avoir la petite brise marine, et bien tout cela, ça creuse. Un petit barbecue le soir sur la plage, il n’y a rien de tel pour recharger les batteries.

IMG_1140

On peut y déguster du squid, du barracudas…malheureusement sur leur carte on peut aussi lire la mention requin…ce qui ne nous a pas plu du tout. Cet article n’est pas une plaidoirie pour les requins, mais cela nous attriste à chaque fois de voir cela au menu…on a aussi vu des raies sur les étalages…no comment…ou alors on risquerait de s’emporter…

On prévient quand même : les prix sur l’île sont deux fois plus cher que sur la côte (sauf les bières qui sont au même prix…on ne sait pas pourquoi…), on comprends mieux pourquoi les malais qui viennent sur l’île également en villégiature emporte avec eux plusieurs sacs de provisions…mieux faut prévenir.

IMG_8179
Apéro sur la plage au coucher du soleil…on ne s’en lasse pas…

Nous, on a adoré

Je sais, je sais, on se répète mais si jamais vous vous rendez en Malaisie, un petit tour sur les îles et notamment les Perhentian s’avèrent un incontournable. C’est vraiment un endroit paradisiaque, et rien ne manque au tableau : des petits chalets au bord de la plage, des barbecues le soir, les cocotiers, le sable blanc, l’eau turquoise, les poissons tropicaux…

Résumé pour les Perhentian

  • aller-retour en speed-boat : 70 RM (18 euros)
  • droit d’entrée dans le parc maritime (obligatoire) : 5 RM (4,50 euro)
  • logement sur place : à partir de 60 RM. Beaucoup de pensions entre 60 et 80 RM par nuit (15 à 20 euros) …après, comme partout, les prix peuvent vite monter.
  • Repas le soir sous forme de barbecue : 20 RM (5 euros)
  • un milk-shake : 6 RM (1,50 euros)
  • paquet de cigarette : 10 RM (2,60 euros) à 12 RM (3,10 euros)

Pour ceux qui veulent plonger, c’est tout à fait possible sur place

  • Fun dive : 60 à 90 RM selon les centres. 60 étant chez Angel Diver, mais ils nous faisait un prix…les prix sont dégressifs, plus vous prenez de plongées, moins la plongées à l’unité est chère. (15 à 23 euros)
  • Formation style Open Water : 1000 RM (260 euros)

Les île de Malaisie, ce n’est pas fini et nous avons envie de découvrir un peu plus ce qu’elles cachent. Redang ne sera pas sur notre itinéraire, faute de temps, donc nous dirigeons tranquillement vers Tioman, pour cela direction le sud de la Malaisie…


IMG_8132

Laisser un commentaire