Vang Vieng…au départ ce nom me faisait penser à des fêtes à n’en plus finir, mais ce n’est plus le cas à l’heure actuelle, le paradis perdu à été retrouvé…Vang Vieng c’est une ville sans grand intérêt, mais on y vient pour sa région, ses paysages, ses monts karstiques, ses grottes…Pour les amateurs de sports natures, Vang Vieng est un lieu idéal !!!

Notre arrivée sur place

En ce moment, c’est la mousson. Quelle idée me direz vous que d’aller visiter le Laos durant les mois de juillet-aôut ?!? Oui, mais cela fait maintenant 9 mois que nous sommes en voyage (depuis début novembre!), donc la pluie est bien nous savions que nous y aurons droit à un moment ou à un autre. Bref, après 5 jours assez pluvieux à Vientiane, nous décidons de quitter cette ville et de remonter sur Vang Vieng.

Nous avons booké auprès d’une agence de bus, pour 35 000 kips par personne (4 euros), c’est la moins chère que nous ayons trouvé, elle se trouve juste en face du Wat Mixay, sur la route Setthathirath. Pour ce prix, un bus VIP direct pour Vang Vieng (ce qui nous change un peu des local bus et de ses nombreux arrêts^^!). Nous quittons Vientiane à 10h30 sous la pluie et c’est environ 4h plus tard que nous arrivons à Vang Vieng … sous une pluie battante !

Surprise, le bus ne s’arrête pas à la bus station mais devant un resort pour que certains clients (qui ont du payé ce ticket le prix fort) arrivent directement à leur hôtel!

Où loger à Vang Vieng…enfin ceux que l’on a testé car il y en a pas mal!!!

Pour notre première nuit, nous avons décidé de dormir en ville, afin de pouvoir faire un peu connaissance avec elle. Nous nous arrêtons au Sengkeo Guesthouse. Une pension bon marché, un peu à l’écart du centre ville, c’est propre, avec une grande terrasse qui court le long des chambres, un grand jardin (assez boueux du coup en ce moment…). On ne va pas dire que nous avons aimé (ou pas aimé…) c’est correct mais sans plus, et on a trouvé les propriétaires un peu distant et difficile à trouver….bref, il y a mieux! Prix pour une nuit, 70 000 kips (8 euros). Si jamais vous voulez loger dans la ville même, ce ne sont pas les logements qui manquent…

Cette halte dans le ville, nous a permis de voir son ambiance, mais au vu des paysages alentours, dès le lendemain, nous avons traverser la Nam Song, la rivière qui coule le long de Vang Vieng afin de nous rendre du côté des grottes et de ces paysages superbes.

Le pont est payant (bien entendu…en plus, toutes les activités sont après ce fameux pont) car nous avons été obligé de prendre le pont à péage qui sert plus pour les véhicules. En effet, le pont en bambou, gratuit, a été balayé par la montée des eaux…tant pis ! Donc pour prendre le pont à péage à pied, cela revient à 4 000 kips par personne (0.45 euros). Si vous passez en motorbike, c’est 10 000 (1.13 euros). Le prix comprend le passage aller et retour (2 ways).

Une fois de l’autre côté, on se sent un peu plus au calme, nous savons dans quelle pension nous souhaitons nous rendre, mais malheureusement elle n’est pas libre avant demain, donc en attendant, nous irons dormir dans une autre, on s’arrête à la Maylin Guesthouse. Bon accueil de la part d’un franco-hollandais qui nous fait visiter les chambres, nous prendrons finalement un bungalow à 60 000 kips la nuit…parce qu’il n’a pas la vue. Ce qu’il faut savoir dans cette GH,c’est que tout les bungalows se ressemblent, et que la différence se fait sur la vue. Ceux qui ont une vue directe sur les monts autour, c’est 100 000, sans vue directe, c’est 60 000. Donc 40 000 pour une vue, cela nous a semblé excessif, surtout quand il pleut, car c’est assez brumeux…Mais aussi, et bien comme c’est des monts, et que cela monte assez haut….donc ok, on avait 2 ou 3 bungalows devant le notre à une dizaine de mètres…mais on les voyait aussi très bien…

Donc, pour cette GH, 60 000 (6.8 euros) sans vue que l’on va dire directe et 100 000 (11.36 euros) avec vue directe.

Honnêtement, nous n’y avons pas très bien dormi, il a pas mal plu et l’intérieur du bungalow était assez humide ainsi que le lit, et puis difficile de se réchauffer car pas d’eau chaude dans notre salle d’eau, uniquement dans les salles de bain communes…ouais mais non, j’aurai déjà pris une douche avec tout ce qui tombe avant même d’atteindre les salles d’eau communes…

La Maylin est une pension assez sympa et conviviale mais dommage que les chambres soient aussi emprunt d’humidité…

Nous passons notre nuit à quand même un peu grelotter par l’humidité et c’est donc avec une certaine satisfaction que nous arrivons dans la fameuse pension où nous souhaitons être logés.

Cette pension se trouve à 1 km environ du fameux pont à péage, il suffit pour l’atteindre de suivre la route menant au grotte, on quitte du coup la Maylin GH et on continue sur la route principale.

Et là franchement, nous avons passés 3 jours de rêve au sein de la Lao Valhalla. Un gros coup de coeur pour cette pension

IMG_3358
Notre petit nid douillet de quelques jours!
IMG_3359
Un très bon rapport qualité prix!!!

Honnêtement, rien à redire que ce soit sur les chambres, le service, la propreté, l’aménagement…

Nouth, la gérante des lieux, la propriétaire s’occupe très bien de sa petite pension, de plus elle parle un anglais parfait, prends plaisir à discuter avec nous, à ce que l’on pose des questions, à ce qu’elle nous en pose, bref pas mal de discussions et d’échanges, du coup cela se ressent au sein de cette GH car tout le monde vient discuter, échanger et cela à encore rendu ce séjour meilleur!

Et le petit plus, la nourriture, tout simplement délicieuse est copieuse, on n’a pas aussi bien mangé durant tout notre séjour au Laos, des portions généreuses, avec des légumes frais, pour la plupart en provenance directe du jardin situé dans la pension (et on peut se servir en fruit comme on veut!).

IMG_3373
Un des meilleurs moment de la journée : le petit déjeuner
IMG_3877
A table!

Pour la nuit comptez 120 000 kips (13.64 euros) pour deux personnes avec petit déjeuner inclus (copieux en plus avec des fruits, des omelettes, du pain, du beurre, de la confiture et un bon café).

C’est avec regret que nous avons quitté cet endroit car on sait que l’on trouvera pas meilleurs (dans notre budget…) et que vraiment la sympathie de Nouth, de sa sœur, leur sourire, leur gentillesse ont rendu ce séjour inoubliable.

Bref, si vous voulez loger à Vang Vieng, n’hésitez surtout pas à être logé au Lao Valhalla!!

Petit tour dans les grottes

Nous sommes venus à Vang Vieng afin de découvrir et de voir les fameuses grottes qui se trouvent au sein des monts karstiques et là encore, on n’a pas été déçu!

Tout y est réunis pour ceux qui apprécient les sports nature ou de plein air, des paysages de rizières, en plus d’un magnifique vert lors de notre passage (il faut bien que l’on trouve des avantages à voyager durant la saison des pluies^^!), des montagnes qui se découpent dans la brume, des grottes où l’on peut croiser des chauves souris…
Au vu de la saison et de l’état des routes, nous n’avons pas opté pour le grand tour, mais nous avons été conquis des grottes alentours que nous avons faîtes, en tout 5…dont certaines que nous sommes allés voir en motorbike, simplement afin de tester la route dans les conditions que nous avions…et bien, cela glisse!

IMG_4022
On joue aux équilibristes

Tham Pha Daeng

C’est la première grotte sur l’itinéraire, un gros panneau jaune marque le début du sentier y conduisant, immanquable, bon on vous met le panneau en question pour être sur de ne pas la manquer.

IMG_4118
Début de l’itinéraire pour Tham Pha Daeng

Ensuite, et bien il faut longer les rizières en empruntant les talus, bon pendant la saison des pluies, cette partie s’est avérée assez glissante, alors si vous voulez avancer un peu plus vite et que vous n’avez pas trop d’équilibre (un peu comme moi avec mon histoire de genou…), la meilleure des solutions consiste à prendre un bâton, généralement un bambou, qui va vous aider à avancer un peu plus vite (une canne quoi!!).
Cette grotte (en réalité, deux) se compose d’une où il est possible de nager (bon en ce moment, c’est un peu frais!) et d’une autre où nous jouons les spéléologues amateurs.

IMG_4079
Quelques concrétions
IMG_4081
Un des escaliers pour atteindre une des cavités
IMG_4083
Mais non, il ne fait pas sombre…
IMG_4084
Joli spectacle…n’oubliez pas vos lampes!

N’oubliez pas de prendre une lampe torche (ou votre portable s’il fait lumière) et si possible deux…ou cas où. Nous avions une lampe chacun et ceci la parfaitement fait!

Donc on se faufile dans les boyaux, nous permettant d’atteindre d’autres cavités. Par moment, les galeries sont partiellement inondées et nous avançons avec de l’eau jusqu’au genoux.

Droit d’entrée : 10 000 kips par personne

Khan Kham Cave

Deuxième grotte de notre itinéraire, on retourne sur la route principale que l’on suit durant environ 1km jusqu’à rencontrer ce nouveau panneau.

IMG_4018
Etat des routes en juillet…par endroit : une patinoire !!!
IMG_4164
Panneau annonçant l’entrée de la Khan Kham Cave

Là, ce sont des enfants âgés tout au plus de 8 ans qui nous accueillent. Ils nous montreront la grotte, donc c’est accompagné de nos quatre guides du moment que nous partons la découvrir.

Pour celle là, nous devons plusieurs fois passer dans une rivière. Donc si vous tenez à vos chaussures, attention, après nous personnellement, on s’en fichait un peu et cela à permis de nettoyer nos baskets.

IMG_3766
On patauge
IMG_3767
On marche au milieu de superbes paysages
IMG_3774
Un bouddha assis nous attend
IMG_3778
On voit l’eau qui s’infiltre

IMG_3802

La grotte est l’une des plus petites que nous ayons vu ici, mais elle a un petit bouddha assis qui vous attend. On a surtout aimé pour la petite marche accompagnée des enfants, sautant, courant dans la rivière et par moment, essayant de se balancer à l’aide de branches.

Prix : 10 000 kips par personne

Pha Kham Cave

Pour l’atteindre, il faut marcher un kilomètre depuis la route principale. En arrivant, une jeune fille et son frère nous vendent les tickets d’entrée. Nous demandent si nous avons des lampes (pour nous oui, sinon c’est 5000 kips la location) et ils nous demandent aussi si nous voulons un guide (c’est gentil, mais on préfère prendre notre temps et y aller seuls).

Nous devons pour attendre la falaise karstique traverser des rizières et un super pont en bambou, pas très stable, mais c’est justement cela qui est amusant.

IMG_4121
Le petit pont à traverser
IMG_4125
Des stalactites
IMG_4137
Vue partielle aux alentours

IMG_4144

Puis, un chemin montant le long de la paroi nous permet d’atteindre la grotte, suivent 10 minutes d’ascension et nous voilà à l’entrée. Vraiment jolie (tout d’abord pour la vue!) avec tout ces stalactites et stalagmites, les puits de lumières venant de quelques ouvertures. On fait le tour, on s’enfonce dans un des boyaux, surprenons encore quelques chauves souris avant de faire demi tour et de se retrouver à l’air libre.

Prix de l’entrée : 10 000 kips par personne

Num Bor Keo Cave

400 mètres après avoir quitté la route principale, nous atteignons une petite cabane où s’achètent les billets. Même topo : lumière? guide? Non merci, nous avons ce qui nous faut.

Nous passons encore à travers des rizières, des ponts plus ou moins stables, des cours d’eau, passons devant un petit bassin où il est possible de se baigner.
Sur celle là, on est vraiment allé assez loin, nous aventurant dans différents boyaux et autres cavités, montant ou descendant sur des échelles de fortune, recroissant encore quelques une de nos amis chauve souris, bref, vous l’aurez compris, il ne faut mieux pas être claustrophobe quand on tente ce genre d’expérience!

IMG_4037
Toujours à travers de superbes paysages
IMG_4060
Cherchez la chauve souris (en réalité…il y en a deux^^!)
IMG_4062
D’importantes concrétions
IMG_4108
Toujours sous le charme
IMG_4119
Et voilà la travail^^!!!

Prix de l’entrée : 10 000 kips par personne

Tham Phu Kham Cave et la blue lagoon

C’est la plus grande grotte que nous ayons pu voir, avec son bouddha couché à l’intérieur entouré d’offrandes. Des puits de lumière éclairent cette grande salle et si on ne s’aventure pas plus loin, une lampe, même si c’est toujours pratique, n’est pas non plus hyper nécessaire.

Par contre pour le Blue Lagoon lui même un peu déçus. beaucoup de touristes y viennent, ainsi tout les tuk-tuk ou les buggys arrivant directement du centre de Vang Vieng viennent ici…c’est la seule grotte où nous avons eu du monde, dans les autres nous étions seuls et il est vrai qu’être seul pour visiter ce genre d’endroit, avec l’atmosphère que cela dégage est un luxe non négligeable.

IMG_3881
Pas mal de monde au Blue Lagoon…et encore : c’est la basse saison…
IMG_3883
Heureusement, on se retrouve seul pour voir la grotte
IMG_3897
Et voici l’intérieur
IMG_3934
Pose qui s’impose!!!

IMG_3958

Prix de l’entrée : 10 000 kips par personne

Les grottes…un incontournable de Vang Vieng

Comme vous l’aurez compris :

– Le prix d’entrée pour les grottes est de 10 000 kips par personne (1.1 euros)

– La location de lumière : 5000 kips (0.56 euros)

– Le guide : 30 000 kips (3.4 euros)

Donc vous l’aurez compris, on a trop adoré de pouvoir faire le tour de quelques grottes. Celles que nous avons été voir sont accessibles assez facilement à pied, du moins pour les quatre première. Les autres plus loin, dont le Blue Lagoon, mieux vaut soit prendre un vélo ou un motorbike (bon on l’admet, vu l’état des routes actuellement, ce n’est pas très pratique). Heureusement pour nous, plutôt que d’aller louer des vélos ou des scooters, Nouth nous a gentiment prêté sa moto vietnamienne et nous avons pu tranquillement faire notre petite tour.

Ensuite, pour les fanas de sports natures, les paysages de Vang Vieng, entre ses sources d’eau, ses monts karstiques, ses waterfalls, promettent de belles escapades.

IMG_4117
Montagnes karstiques
IMG_4000
Les couleurs des rizières sont superbes en ce moment!

Enfin pour les grottes, pouvoir jouer au spéléologue amateur, parcourir des galeries en se faufilant, en rampant, atterrir dans des grandes salles où l’on entend les petits cris stridents des chauves-souris, cela est quand même une expérience plutôt sympa…bien entendu, il ne faut pas avoir peur du noir (!!!), penser à prendre une lampe (ou deux, au cas où…on n’est jamais trop prudent!). On a l’impression (surtout quand on a la chance de se retrouver seuls dans les grottes…) de jouer aux aventuriers, que l’on va découvrir quelque chose de fabuleux à l’autre extrémité du tunnel…et en effet, on le trouve quand on arrive enfin dans les grandes salles où l’eau et le minéral se sont unis afin de créer tous ces motifs et ces concrétions dans les roches.

IMG_3728
Et puis on y voit la vie s’écouler tranquillement

IMG_3739

Bref, au Laos, un petit tour à Vang Vieng s’impose !

B

Bon Voyage !!!

Laisser un commentaire