Nous avons eu la chance durant l’année 2015 de pouvoir voir et célébrer la fête de l’eau au Myanmar. Si je dis « la chance » c’est tout simplement que nous étions au Myanmar en avril 2015 par une pure coïncidence, ne sachant pas vraiment avant de l’entreprendre comment se passerait notre voyage d’un an en Asie, ni dans quel ordre, ni dans quel sens…ni ce que l’on ferait, bref du jour le jour et c’est cela qui est formidable dans les voyages.

La fête de l’eau commençait au Myanmar le 12 avril 2015, et c’est le jour où nous sommes arrivés à Yangoon.

Yangoon…nous voilà

Nous arrivions de Kalaw par un bus de nuit, la dernière nuit où les bus roulaient encore avant de s’immobiliser pour une petite semaine en raison des festivités.

En arrivant au dépôt de bus de Yangoon (comme d’habitude…il se trouve à quelques bornes du centre ville, une dizaine, classique), il y a toujours des chauffeurs de taxi qui essayent de vous faire prendre leurs courses. Ceci vous coûtera un dizaine de dollars. Sachez qu’en rejoignant la route principal, vous pouvez prendre le bus, et même en ce premier jour, les bus de ville roulent. Donc, nous nous sommes éloignés de la station de bus et en moins de 5 minutes, nous avons réussi à monter dans un bus, direction le centre de Yangoon (et là…bas le ticket de bus vaut 3 fois rien). Même là, avec les sac,s il fallait faire attention à ne pas se faire tremper, car les bus sont des proies faciles qui sont très facilement arroser…mais bon, nous arrivons sans nous mouiller dans le centre ville.

Nous descendons au niveau de la pagode Sule. Nous nous engageons dans la rue n°32 à deux pas de cette pagode. Puis, nous nous arrêtons à l’Okinawa 1.
Flemme de chercher, peur que beaucoup d’hôtel soit full en raison du festival, on se décide de rester car il reste de la place. Je pense que si ce genre d’hôtel n’est pas full, c’est surement parce qu’il se destine davantage à accueillir des touristes que des birmans. Nous prenons donc une petite chambre double pour 20 dollars avec petit déjeuner inclus. La chambre est petite, deux matelas posés au sol dans une pièce qui fait même pas 10m². Bien entendu, salle d’eau commune. Mais c’est dans l’ensemble assez mignon et pour deux nuits on devrait pouvoir s’en sortir. Bon c’est quand même très propre, un air un peu japonisant (d’où le nom de l’hôtel surement). En fait ce qui nous a le plus marqué dans cette guesthouse, c’est que les adultes (et les plus grands ados) ne font vraiment pas grand chose (en fait rien), par contre les enfants sont toujours en train de s’activer (ils ont quoi 6 à 10 ans), mais ils nettoient les salles d’eau, les chambres, servent le petit déj et font la cuisine…sous l’œil de leurs aînés…

Le Water festival

Afin de se préparer au mieux pour affronter ce premier jour de « Water festival », nous prenons des vêtements pas terribles (c’est à dire qu’ils nécessitent d’être lavés). Puisque lors de ce festival…et bien il faut mieux avoir de quoi arroser et ne pas avoir peur d’être arrosé.

Mais passons, il y a aussi tout plein de festivités lors de cet événement. Ainsi, il y a des concerts ou des parades.

Petit extrait des concerts et ambiance à Yangon

Le Water festival en photo

IMG_8284
Les enfant s’en donnent à cœur joie !!!
IMG_8300
Non non…il ne pleut pas^^!!
IMG_8318
Ne pas avoir peur de se mouiller…
IMG_8339
Les trottoirs ressemblent à une piscine.
IMG_8348
Et il y a tout plein à manger !!!
IMG_8359
On fait des rencontres.

Quelques conseils

Bref, nous avons beaucoup aimé pouvoir participer et voir cet événement. C’est une vraie fête au Myanmar et les birmans préparent cela longtemps à l’avance.
Donc certes, pour ceux qui seraient là-bas à cette période, il faut mieux privilégier un endroit où résider quelques jours car en effet, il y a peu ou pas de transports pendant les premiers jours de festivités. Même s’il y a des bus qui roulent malgré tout dans la capitale, ce n’est pas le cas partout et bien entendu, à Yangoon, le trafic est ralentit. Vous l’aurez compris, il est assez difficile de bouger.

Après étant donné que cet événement attire du monde, on ne peut que conseiller de réserver un hôtel si vraiment on veut assurer et ne pas à avoir trop se prendre la tête car ils risquent d’être full assez rapidement. Ou alors, il y a les incroyables optimistes, comme nous, qui sont arrivés on va dire les mains dans les poches le premier jour du festival et qui malgré cela, dans le premier hôtel testé…ont trouvé place. Je crois que l’on peut quand même dire que nous avons eu de la chance (oui, quand même, il faut l’avouer).

Les festivités ne bloquent vraiment le pays que pendant 3/4 jours ensuite, même si c’est un peu ralentit, les activités et les transports reprennent peu à peu par la suite.

Pour le train, c’est à mon sens, là qu’il faut vraiment anticiper, surtout si vous voulez voyager en classe économie, car tout le monde quasiment prend cette classe. En effet, nous avons vu les trains le jour précédent le premier jour du festival, bondés (et même plus que bondés). Donc si vous voulez une place à bord, allez prendre vos billets de bonne heure. Au Myanmar, on ne réserve pas son billet de train plusieurs jours à l’avance, au mieux, trois heures avant le départ, donc soyez dans les premiers dans la file. Sinon, nous avons opté à ce moment là pour le bus afin de rejoindre la ville où nous verrions le festival (Yangoon), on peut réserver à l’avance, pour notre dernier vrai trajet au Myanmar, on n’a pas voulu se prendre trop la tête si je puis dire.

Bien sur, si vous voulez prendre des photos, pensez à emballer votre appareil dans quelque chose d’étanche. Comme nous nous trimbalons continuellement avec notre caisson pour les prises de vues sous-marine, et bien nous l’avons réutiliser lors du festival. Sinon vous trouverez partout des vendeurs afin de vendre des houses étanches protectrices pour smartphones par exemple.

Franchement, cela mérite d’être vu. Nous avons aussi pu beaucoup parler avec des birmans à ce moment là, content que des étrangers voient le festival. Nous avons aussi quelques conversions qui nous ont marquées. Et puis, tout le monde est tout sourire à ce moment là, ce qui est très contagieux.

Nous avons décollé de Yangoon pour la Malaisie en plein durant ce festival, et bien même dans ces conditions, nous avons réussi à aller jusqu’à l’aéroport en transport commun.

Bon voyage !!!

Laisser un commentaire