Dès l’été 2017, nous savions quelle serait notre prochaine destination pour un mois d’aventures en Afrique : la Tanzanie.

Pourquoi la Tanzanie? Car ce pays est un des plus proches de Mayotte où nous résidons actuellement. De plus, il ne sera pas concerné par la saison des pluies contrairement à Mayotte, Madagascar ou encore les Mascareignes avec la Réunion. Et au vu de la quantité de flotte qui s’est abattue dans cette région du monde pendant cette période, je me dis que nous avons tout simplement bien fait.
Mais aussi parce que nous avions envie de dépaysement et surtout commencer à partir à la découverte de ce continent que nous ne connaissons vraiment très peu : l’Afrique !!!

Contempler la mer…

Alors, comment c’est passé ce séjour en Tanzanie? Qu’est-ce qui nous a manqué? Qu’est-ce qui nous a plus? Quelles sont les activités sympas et top à faire avec un bébé de cet âge? Je vais essayer de répondre au mieux à la plupart de ces questions.

Notre ressentit sur ce séjour.

Nous sommes allés à la découverte de ce pays alors que Gabriel venait d’avoir 14 mois et il aura fêté ses 15 mois sur place. Notre voyage s’est déroulé du 9 décembre 2017 au 6 janvier 2018. Déjà ce qu’il faut savoir, c’est que les bébés de cet âge commencent à avoir leurs humeurs et leurs caractères. Je ne vais pas mentir, Gabriel est particulièrement pas embêtant et plutôt bon vivant dans son genre. Toujours souriant et prêt à jouer. Je dois avouer que si ce n’était pas le cas, peut-être ne voyagerai-je pas de cette façon. De plus, il est particulièrement en bonne santé ce qui est assez facile et cela influe également sur notre monde de vie.
Notre séjour a donc été très positif. Et je dois bien avouer que pour un premier voyage en Afrique de l’Est, la Tanzanie se prête très bien au jeu. C’est un pays plutôt facile d’accès, où le touriste est chouchouté (c’est l’un des premier secteur de revenu du pays). Donc on trouve de nombreux transports (commun comme privé) et quasiment toutes les commodités (je reviendrai sur le quasiment).
Gabriel a pu découvrir les animaux sauvages de la savane africaine au sein du parc de Mikumi. Il a pu également dormir dans un village massai, voir un marché massai, sillonner les plages de Zanzibar, voir des singes (des colobes), déambuler dans les rues de Stone Town (bon attention aux scooters qui passent dans tout les sens), aller manger dans les maisons traditionnelles des petits villages et j’en passe…
En terme de découvertes, d’expériences et de stimulations, ce mode de vie très dense nous convient parfaitement. Gabriel est un bébé très vif et éveillé qui observe tout et essaye tout le temps d’interagir. Avantage aussi pour nous, il dort beaucoup (ben oui…il faut bien récupérer de tout cela!).

Nouveaux copains

Qu’est-ce qui nous a manqué?

La bouffe!!! Alors oui, à Mayotte, où nous résidons, nous avons quand même notre petit confort (oui oui, il faut pas croire). On trouve de tout sur notre petite île en ce qui concerne l’alimentation bébé (des petits pots, des briquettes, des compotes, des desserts, des céréales, des gâteaux, des boissons de tout parfums et pour tout les goûts). Mais voilà pas en Tanzanie. Il n’y a rien de tout cela. Lorsque nous étions à Morogoro lors de la première partie de notre trip, nous nous sommes renseignés sur ce qui était disponible comme aliment bébé dans ce pays. Le marchand indien nous a indiqué que l’on pouvait éventuellement en trouver mais uniquement à Dar Es Salaam. Bon, après nous sommes prévoyants et un de nos deux sacs à dos était rempli à moitié de la nourriture bébé. Bien sur pas pour un mois. Mais nous avons pu tenir tranquillement les 10 premiers jours. Ensuite et bien nous avons composé. De la purée, des milk-shakes, des cakes…tout ce qui était assez facile à mâcher pour un bébé possédant une dizaine de dents en tout.
Il est à noter qu’il est par contre possible de trouver du lait en poudre et des céréales à mettre dans le lait afin d’épaissir…mais c’est tout !
Voilà ce qui nous à le plus embêté au début. Mais au moins, cela a permis à Gabriel de faire de nouvelles expériences culinaires. Et de goûter la vache qui rit (enfin une version tanzanienne…la Nouvelle Vache…) dont il raffole (gustativement je ne pense pas que cela soit le mieux…).
L’autre partie pas vraiment des plus évidente fut le moment du bain. Il n’y a pas de baignoire. Bon à Mayotte non plus on a pas de baignoire…mais il a la sienne en plastique. Donc souvent lors de ce voyage, on le portait avec nous sous la douche. Le doucher ça va encore, par contre le savonner c’est un peu plus délicat et oui, il glisse beaucoup du coup.
Au niveau du couchage pas de soucis pas contre, il est habitué à dormir avec nous (et non on ne l’écrase pas^^). Donc on a jamais demandé un lit d’appoint pour lui (qui souvent était pas du meilleur état). Vive le cododo.
Ce qui manque aussi (mais cela n’a pas été une gène pour nous^^) c’est le siège auto. Autant durant notre première semaine sur Morogoro, il y en avait un. Nous n’en avons pas eu durant le reste du séjour. La législation n’étant pas la même, ce n’est pas un soucis. Nous avions notre fils tout simplement sur les genoux (et chance cela l’endormait), parfois assis entre nous. Mais cela se fait assez bien.

Ce que l’on a pris pour lui

Pas grand chose, des vêtements (T-shirts 7 et shorts 5) (normal…quoique l’on a pas mal craqué sur place niveau vêtements pour lui surtout T-shirt). Crème solaire (oui peau fragile…on ne met pas n’importe quoi), lycra (pour minimiser la crème solaire car je ne suis pas une grande adepte), casquette (1), nourriture pour tenir quelques jours (briquettes, compotes, petits pots, biscuits type boudoir…), maillots de bain (2 en tout), chaussures (1 paire, il est encore beaucoup porté), body (6) pour la nuit (un pyjama ne sert à rien au vu des températures), biberons (3), ses cuillères (2), sa petite assiette (1) et son verre (1)…et c’est un peu près tout.
Alors oui, il n’a pas pris beaucoup de place dans nos sacs à dos. Et c’est pour cela que à 3 (2 et demi???), nous sommes juste partis avec 2 sacs à dos (60 L et 70 L non remplis à fond).

Qu’est-ce qui nous a plu?

La découverte, ce premier grand voyage à trois.
L’interaction aussi, c’est incroyable comment avec un bébé on arrive à être plus proche des gens des pays visités. Avec les enfants aussi, beaucoup ont voulu jouer avec lui. Lui toucher les cheveux également. Les enfants s’étonnaient que c’est un petit gars (les petits garçons ont le crâne rasé alors voir un bébé blond au cheveux longs, cela change). Bien sur les adultes ne sont pas en reste. Je ne suis pas très fan des photos type portrait des gens mais beaucoup ont voulu posé avec lui. Cela nous fait donc de beaux souvenirs que nous avons déjà archiver dans un livre photos.
Les voyages créent un rapprochement, nous sommes tout le temps avec bébé qui s’éveille donc avec nous et qui découvre avec nous. Nous sommes complices dans nos activités, nous agissons ensemble et nous partageons tout.
Donc c’est vraiment le coté partage et interaction qui m’a le plus marqué durant ce voyage.
L’impression que même si nous ne nous parlons pas encore avec bébé, nous sommes sur la même longueur d’onde.

Observation des lions

Niveau activité

Les safaris n’ont pas été trop durs pour Gabriel. Pour le faire, nous avions pris une voiture privée rien que pour nous. Afin d’être tranquille, mais aussi pour ne pas imposer à d’autres personnes la présence d’un bébé. On ne peut pas en effet demander à tous d’être aussi patient que les parents.
Par contre, en ce qui concerne les safaris, nous avons eu vent que les parcs du nord ne prennent pas les bébés. Ce qui a était à moitié confirmé durant notre séjour. En fait, comme il faut obligatoirement un guide, c’est compliqué d’en trouver un qui veut prendre un bébé. Ce n’est pas interdit du tout, c’est plus un problème de logistique. Alors comme nous ne voulions pas nous prendre la tête, il a été convenu que nous ferions que les parcs du sud.
Bon, nous avons toujours en tête d’aller dans les fameux parcs du nord tanzanien, mais pour cela nous attendrons qu’il soit plus grand. Quitte à voir des endroits aussi magnifiques, autant avoir des souvenirs.
Un autre de nos passe temps est la plongée. Pour pouvoir plonger, c’était du coup chacun notre tour. En effet, il fallait que l’on d’entre nous soit toujours là pour lui. Les plongées à deux nous manquent un peu…mais on s’y fait (il faut bien).
Autre moment, aller manger chez les locaux est un moment qui se vit très facilement en famille. Alors bien sur, pour les parents avec des enfants en bas âges, nous recommandons vivement de s’intéresser à tout ce qui tourne autour du goût.

Cours de cuisine

En bref…

La Tanzanie est un pays qui se prête relativement bien pour un premier voyage avec bébé.
Alors, bien sur, il y a quelques recommandations et informations pratiques :
– Déjà les vaccins. Je connais la polémique actuelle là dessus. Néanmoins, il ne faut pas sous estimer le risque lié à la fièvre jaune. Il est possible de vacciner bébé à partir de 9 mois. Nous l’avons fait.
Paludisme. Par contre mon opinion ici est plus tranché. Je ne prends pas de traitement anti-palu. De plus, après discussion avec mon médecin, nous nous rendions dans des zones peu exposées. Donc le traitement n’était pas justifié.
Après cela reste un choix personnel.
Nourriture : peu de chose ! Voir rien sur place ! Donc faîtes un peu de stock et essayez de faire en sorte que bébé soit un peu éveillé au goût avant de partir car sur place il faudrait qu’il mange comme les adultes mais en mixé.
Dodo. Nous dormions tout les trois ensemble. Donc choisir des chambres avec des lits king size, bien plus confortables. il existe des lit de voyage que l’on peut emmener avec soi. Nous en avons un (qui nous sert à la maison…mais pas pris pour ce voyage). Mais si jamais Gabriel ne dormais pas avec nous, nous l’aurions pris. Nous avons le lit traveller de chez Phil and Ted. Voilà le lien avec le descriptif de ce lit :

https://philandteds.com/fr/Produits/Dormir/traveller#.WoaMIainFPY

Activités : tout est possible à condition d’être organisé. Nous avons pu faire des safaris, de la plongée en alternant, des visites de villes, des restaurants, des bars, les réveillons de fin d’année, des repas dans des familles, village massai, marché massai…
Bien sur, il faut aussi veiller à ne pas en faire trop et à laisser aussi des temps de pause à bébé pour qu’il puisse se reposer.
Vêtements : Pas besoin de beaucoup d’affaires. Il suffit de les laver assez souvent. Nous avions avec nous notre fameux savon de Marseille et à chaque fois que nous le pouvions, nous lavions quelques affaires à Gabriel afin que le peu de vêtements que nous lui avions pris puisse faire le mois.
Après, il y a bien sur les indispensables, c’est à dire lunettes de soleil, casquettes, lycra, crème solaire. On ne répétera jamais assez que la peau de bébé est très fragile.
Couches : on trouve des couches partout en Tanzanie, donc pas la peine d’en amener. Et ceci dans toutes les proportions (en lot de 5, 10, 15…50 !!) et à des prix défiant toutes concurrences. La qualité est très correcte aussi, nous n’avons pas eu d’accident à ce niveau là durant notre séjour.
– Pas de siège auto, mais franchement ce ne fut pas un problème pour nous.
Bébé ne paye rien pour les transports, il n’est pas compté comme passagers. Ce qui est quand même cool, par exemple pour la traversée en ferry permettant de rejoindre Dar Es Salaam à Stone town (Zanzibar) surtout à 40 dollars le tickets…(bon il y a des tickets moins chers à 35 dollars mais c’était full au moment où nous faisions nos trajets).
Accessoires : Pensez à bien prendre de l’eau et à l’avoir en permanence. De lui donner de l’eau assez souvent même s’il réclame pas car la chaleur est étouffante et bien sur, bébé transpire pas mal. Nous avions aussi une crème pour traiter les rougeurs dues à la transpiration. Par contre, on n’a pas pris de jouets ou autre. Inutile pour moi pour un tel voyage (bébé a assez de quoi l’occuper). Et ce qui est totalement incompatible avec un voyage sac à dos où justement on cherche à être les plus minimalistes possible. Pour nos déplacements, nous avions notre porte bébé. Le notre se range comme un sac banane, il est assez petit, ne prends pas de place et surtout ne pèse presque rien. Il s’agit du porte bébé zip travel de la marque Infantino.
Voilà un lien de description de ce produit :

https://www.autourdebebe.com/p/bkidsportebebebananeziptravel/porte-bebe-banane-zip-travel-infantino

Donc, n’hésitez pas à franchir le pas et à partir à la découverte de ce pays qu’est la Tanzanie en mode sac à dos avec bébé!

Bon voyage !!!

 

8 thoughts on “Voyager en Tanzanie avec un bébé de 15 mois”

  1. Bonjour,

    Nous envisageons de partir en Tanzanie et Zanzibar en septembre avec notre fille de 16 mois
    En ce qui concerne le safari, avez-vous réserver le guide à l’avance ou l’avez vous fait sur place? Avez-vous une idée de prix d’un safari privé?

    Merci d’avance

    1. Bonjour,

      Pour le safari nous sommes passés par une personne qui habite sur place et qui organise des safaris mais également d’autres activités avec son mari masai.
      Je vous encourage vivement à passer par eux. Ils sont situés à Morogoro à proximité du parc national de Mikumi.
      Je peux vous passer leur contact si vous êtes intéressés.
      Mais aussi parce que pour les parcs du nord, ceux qui sont le plus côtés si je puis dire, il est rare que les enfants de moins de 3 ans soit acceptés (du moins on s’est heurté à que des refus…).
      Quand au prix, comptez environ 700 euros pour deux adultes pour en gros 24 h dans le parc avec nuit dedans.
      Attention ce sont les prix pour Mikumi.
      A bientôt

  2. Je lis votre récit ,cela qui m’a vraiment rassuré, on envisage de partir à Zanzibar avec notre fille qui aura 1 ans à ce moment là. Je m’inquiétais pas mal mais cela avait l’air bien. Après votre fils marchait c’était peut etre plus facile, je ne sais pas si ma fille marchera à ce moment là. Et vous n’avez vraiment pas craint le faite qu’il n y ai pas de siège auto ?

    1. Bonjour,
      Aucune inquiétude quand au siège auto, il faut dire que nous avons l’habitude.
      Notre fils marchouillait plus qu’il ne marchait à ce moment là. Mais non, ce n’est pas plus facile lorsqu’il marche au contraire. Les enfants ont tendance alors à vouloir courir partout, toucher à tout, suivre un chien, un chat, une vache … bref la curiosité plus le fait de marcher rends parfois les choses un peu plus compliqué (on apprend alors à leur courir après^^).
      Donc profiter pleinement de ce voyage et surtout sans crainte.
      Bon voyage.

  3. Ce n’est pas évident de faire un voyage avec un enfant. J’ai vaguement entendu parler de la Tanzanie, mais je n’ai pas l’intention d’y aller de sitôt. Par contre, j’ai beaucoup aimé lire votre récit.

    1. Alors, bizarrement, c’est plus facile que ce que je pensais au départ, je pensais vraiment que quelque part c’était un frein et puis finalement je me rends compte que c’est moi qui me bloque par peur pour lui. En effet, il nous suit partout, partage tout et ceci toujours dans la bonne humeur 🙂 !

    1. Oui en effet, c’est surtout un gros mangeur alors en effet il n’est pas difficile.
      Les parcs du sud sont vraiment très sympas…après je ne peux malheureusement pas encore comparer avec ceux du nord…
      A bientôt 🙂 !!

Laisser un commentaire