Puisque nous nous sommes rendu jusqu’à Luang Prabang, et que nous souhaitons rejoindre la Thaïlande, il serait dommage de ne pas profiter de la croisière jusqu’à Huay Xai où nous passerons la frontière. Donc, c’est décidé, nous rejoindrons la Thaïlande en bateau! Il faut dire au passage, que nous avons entendu pas mal d’histoires concernant cette croisière à bord de ces bateaux, mais l’envie de faire, de vivre, de tenter cette expérience nous a convaincu d’y aller…bon il faut dire aussi que dès le départ de ce séjour au Laos, cette croisière était obligatoire, et puis le bus on commence un peu à saturer…

Au programme, deux jours de navigation sur le Mékong, à contempler la vie qui doucement s’écoule le long de ce fleuve, à doucement rêvasser durant ce trajet.

La croisière se fait à bord de bateau dénommé « Sampan », il s’agit d’un navire tout en bois appelé également « à longue queue » possédant un toit légèrement incurvé (tant mieux pour nous…car en cette saison…on s’est pris un peu la flotte…). Bateau tout confort avec des sièges confortables et une toilette pour l’ensemble du bateau.

Le Mékong, un nom qui nous fait rêver…en ce qui concerne son débit, c’est le dixième fleuve du monde et le quatrième d’Asie (284 km3 d’eau par an…), il prends sa source dans le Qinghai dans les hauts plateaux himalayens et irrigue ensuite la Chine, puis il borde le Laos et sert ainsi de frontière avec ses voisins birman et thaï, puis il coule dans le Laos même puis le Cambodge, le Vietnam pour rejoindre l’océan.

Les fleuves sont des lieux de vie, une importante population dépend de lui afin de vivre, notamment grâce à l’irrigation, la pêche, la pisciculture ou encore la production hydroélectrique…et si on fait abstraction du côté humain, le Mékong est un important écosystème abritant une faune et une flore malheureusement en danger…barrages, pesticides, efflorescences algales, jacinthe d’eau invasives, pollutions sont quelques uns des nombreux impacts menaçant toutes les populations et faisant courir de graves répercutions au niveau environnemental…

Passé ce topo, naviguer sur le Mékong est pour nous un rêve, et nous avons plus que hâte de pouvoir rejoindre la frontière en bateau…

Voici le trajet effectué durant cette croisière, ceci se fait en deux jours. Première journée, nous faisons le trajet entre Luang Prabang et Pak Beng. Deuxième journée, nous irons de Pak Beng à Huay Xai passage frontalier le plus au nord du Laos.

46117116
Notre parcours durant ces deux jours

Journée 1 : De Luang Prabang à Pak Beng

C’est à 7h30 que nous quittons notre guesthouse (où l’on se sentait très très bien) de Luang Prabang pour rejoindre le port où nous embarquerons, nous montons à bord de notre tuk-tuk et c’est parti!

Il est à noter (pour la petite histoire…) qu’auparavant la billetterie et les bateaux se trouvaient à Luang Prabang même, maintenant il vous faut parcourir 10 kilomètres depuis la ville afin de les trouver…

Pour vous y rendre, le tarif est fixe pour les tuk-tuk : 20 000 kips par personne (soit 2.18 euros)

Il faut mieux arriver en avance au port, mais pas trop quand même afin de ne pas attendre trop longtemps le départ. Arriver en avance, c’est tout simplement afin d’être sur d’avoir de la place. Nous arrivons donc 45 minutes avant le départ du bateau, il y a du monde mais ce n’est pas plein encore, nous nous installons à bord et choisissons nos places parmi celles restantes. Les sièges sont des sièges de bus et sont organisés comme dans ce dernier. Deux rangées de deux sièges avec un couloir central. On s’installe, et mettons nos gros sacs à dos à nos pieds, déjà, ce qui est vraiment bien, ils rentrent sans problème et on a toujours de la place pour les pieds et les jambes. Rapidement de nouvelles personnes embarquent, des laotiens aussi bien que des voyageurs, mais aussi des sacs de nourriture et même des meubles (bon, il est vrai, petit)…bref beaucoup de choses peuvent monter sur ce bateau. Et surtout, il est blindée…d’où on réitère notre conseil, arriver de bonne heure (au moins une heure avant) afin de pouvoir avoir une place assez correcte car au Laos (comme dans beaucoup d’endroit en Asie) quand il n’y a plus de place, il y en a encore…et si vous voulez un emplacement confortable et pas être refouler à l’arrière vers les cuisines (tout le monde veut éviter ce coin…) il faut mieux arriver en avance!

IMG_4792
Notre bateau au départ de Luang Prabang

En montant à bord, on nous demande d’enlever nos chaussures et on nous passe une pochette plastique pour les mettre dedans, cela évitera de salir le bateau.

A noter que les bateaux que nous prenons sont des slow boat, il existe aussi des speed boat qui peuvent vous emmener jusqu’à Huay Xai dans la journée. Mais honnêtement, pour les avoir vu passer on ne pas que déconseiller, cela à l’air assez instable (un peu casse-cul aussi) et nettement moins confortable, et surtout, beaucoup d’histoires circulent sur le chavirement de ces embarcations…et en plus on doit porter un superbe casque durant le trajet. Bon on vous donne l’aperçu en image…

IMG_4801
Casques et rain coat…cela doit décoiffer

Mais revenons à notre slow boat, voilà à quoi ressemble l’intérieur…on y est bien et en plus on a de la place, on peut déambuler dans le bateau, la barre se trouve tout à l’avant et à l’arrière se trouve un petit coin cuisine avec eau chaude, pensez à prendre vos cups pour les repas et des dosettes de café afin de pouvoir vous ravitailler, sans compter l’eau ou encore des biscuits. Il est nettement plus intéressant de faire ces courses avant d’embarquer plutôt que de devoir acheter sur le bateau, surtout qu’en fonction des bateaux les vivres varient du niveau « abondance » au niveau « disette ».

Notre bateau quitte Luang Prabang sur les coups de 9h (pas très à l’heure…mais on est pas à une demi-heure prêt^^) et nous payons le prix pour nous rendre jusqu’à Pak Beng : 110 000 kips par personne (12 euros).

La durée de navigation est d’environ 10 heures par jour. Afin de faire quand même passer le temps, nous avions avec nous appareil photo et caméra (souvenirs…souvenirs…) mais aussi quelques bouquins car lire au fil de l’eau est quand même bien agréable…

En chemin, nous passons devant la grotte de Pak Ou, puis nous passons à travers des paysages verdoyants ou les montagnes sont enveloppées dans la brume et la brume se confond avec l’eau du Mékong…magnifique!

IMG_4823
Grotte de Pak Ou

La journée de navigation se passe donc entre conversation avec les autres passagers, à aller se servir en eau chaude pour se faire un bon café instantanée ( surtout qu’en cette saison on n’avait pas bien chaud)…à bouquiner et du coup à lire un livre dans la journée…à prendre des photos et des vidéos…mais bien sur (et encore heureux) à contempler tout en rêvassant les paysages…

Donc pendant une dizaine d’heures, nous contemplons les paysages vallonnés, les paysages karstiques qui nous entourent de part et d’autre. Si on regarde un peu plus loin,on peut observer les innombrables reliefs et crêtes escarpés couverts d’une épaisse végétation, d’une jungle épaisse et fournie, mais aussi de rizières et de diverses plantations…de temps à autre, au fil de l’eau nous apercevons des buffles mangeant goulûment les végétaux bordant le fleuve…un paysage enchanteur à chaque instant…

Et puis, bien entendu, nous croisons d’autres bateaux et autres embarcations, des slow boat, des barque de pécheurs, mais aussi les fameux speed boat lançaient à pleine vitesse et nous doublant dans un bruit d’enfer…non, franchement, nous avons bien fait de ne pas prendre et de ne même pas envisager cette option.

IMG_4922
Les speed boat nous doublent dans un bruit assourdissant

Vers 18h, nous arrivons à Pak Beng, village étape de cette croisière. A notre arrivée, pas mal de monde nous accueille afin de nous proposer leurs guesthouses. On se laisse tenter par la maison d’une jeune femme nous proposant une chambre à 50 000 kips la nuit (5.45 euros) et nous embarquons à l’arrière d’un pick up afin de se faire déposer devant. Comme il a plu dans la journée, on s’essaye à un petit numéro d’équilibriste (pas franchement réussi) afin de ne pas trop glisser ou de tomber sur le plateau de ce pick-up. La chambre de cette maison d’hôte possède une salle de bain privative avec eau chaude (ce qui après cette journée est très très appréciable…avec ce temps, nous avions limite froid par moment…), la maison est neuve, quelques petits problèmes de finition mais cela fera parfaitement l’affaire, on ne va pas se plaindre, c’est quand même basique mais tout à fait convenable pour une nuit. Désolé, on ne se souvient plus du nom, mais il y a énormément de logements à Pak Beng et à tout les prix, on peut trouver son bonheur sans trop de soucis.

Journée 2 : De pak Beng à Huay Xai

Le lendemain, la douce sonnerie du réveil nous sort de notre sommeil sur les coups de 6h30. Le bateau partant à 8h00 (en théorie), on préfère se lever (relativement) tôt et profiter d’une bonne douche et d’un solide petit déjeuner avant de partir. Bien entendu, dans le village de Pak Beng, vous trouverez de nombreux vendeurs et du coup nous faisons à nouveau le plein de vivre avant d’embarquer à bord, des biscuits, des boissons, et quelques sandwichs au poulet crudités.

Notre bateau part aux environ de 8h30 (toujours cette petite demi heure de retard…mais on s’en fiche toujours autant, les laotiens ne sont pas pressés…nous non plus^^) et là aussi nous payons notre billets jusqu’à Huay Xai,  110 000 kips également (12 euros).

Le paysage est assez similaire à celui de la veille, nous sommes toujours autant sous le charme. Par rapport à la journée d’hier, notre bateau est nettement moins full, on va dire qu’il y a pas mal de place, des sièges vides et du coup, on en profite pour se mettre à notre aise. Ainsi, on peut même rabattre les sièges devant nous afin de pouvoir étaler ses jambes et ses pieds (quel bonheur…surtout que nous sommes assez grands…), ce qui fait nous voyageons très confortablement ce jour là.

IMG_5007
Peu de monde ce jour là!

On regarde l’animation qui règne lorsque le bateau débarque ou embarque d’autres personnes, les pêcheurs mettant en place leur filet dans le fleuve, ceux qui s’occupent de leurs culture ou de leurs bêtes coiffés du fameux chapeau pointu, le spectacle est toujours là et on s’en prend plein les yeux!

IMG_4996

On contemple aussi les villages, de simples hameaux faits de quelques cabanes composées de bois et de bambous…le Mékong est un lieu de vie!

IMG_4897
Quelques cahuttes

Nous arrivons à Huay Xai vers 17h00, relativement tôt d’ailleurs, on ne s’attendait pas à arriver avant 18h00, mais sous une pluie fine. Nous avons décidé de dormir cette nuit à Huay Xai pour deux raisons principalement, la première, vu l’heure on ne voulait pas courir pour arriver en Thaïlande et commencer à trouver une guesthouse trop tard, et puis aussi si on passe la frontière après 16h on paye 1 dollar de coup de tampon (question de principe…), deuxième raison, nos visas du Laos finissent le lendemain, donc autant profiter d’une dernière nuit dans ce pays…même s’il n’y a pas grand chose à faire à Huay Xai…

Ce que l’on a trop apprécié : s’en prendre plein les yeux

Vous l’aurez compris, ce voyage en bateau nous a mis des souvenirs plein la tête et bien entendu, nous avons pris quelques clichés de cette croisière et nous vous en livrons quelques autres.

IMG_4844

IMG_4861

IMG_5002

IMG_4821

IMG_4878

IMG_4920

IMG_4993
IMG_5005

IMG_4868

IMG_4833

Et sinon niveau budget…cela se passe comment???

Le plus simple, c’est de booker auprès de compagnies…car ensuite il y a pas grand chose à faire…l’autre moyen (qui est très simple aussi^^!) consiste à ne pas booker et à vous rendre directement sur place par vos propres moyens. On s’explique :

  • Les différentes agences proposant des tickets pour cette croisière ont des prix variant entre 280 000 et 360 000 pour la même prestation. Soit un prix entre 30.51 et 39.23 euros. Pour ce montant, vous avait le transfert jusqu’au bateau en tuk-tuk et la croisière de deux jours.
  • En vous rendant sur place le matin même, vous devrez prendre un tuk-tuk pour vous rendre également au port, comme on l’a dit plus haut, tarif fixe, soit 20 000 kips par personne. Ensuite vous achetez votre ticket pour naviguer entre Luang Prabang et Pak Beng, 110 000 kips par personne (les tarifs sont affichés). Puis à Pak Beng, le lendemain, vous achetez votre ticket pour relier Huay Xai, 110 000 kips également. Montant total 240 000 kips (26.15 euros).

Donc voilà, quitte à choisir, nous avons préféré prendre nos tickets directement sur le bateau.

Bref, vous l’aurez compris, cette croisière vaut largement le détour et mérite d’être faite, si on a le temps et si l’on souhaite relier ces deux villes. La croisière est nettement abordable niveau budget mais également c’est nettement plus agréable de pouvoir effectuer ce type de trajet et bien plus sympa que le bus. Pour nous, le choix était vite fait, cette croisière nous faisait très envie et on a été conquis par ce voyage…

IMG_3459

Bon voyage !!!

2 thoughts on “2 jours de croisière entre Luang Prabang et la frontière thaïlandaise”

  1. Merci pour ces très bonnes infos bien complètes !
    On se fait ca dans un mois, mais dans l’autre sens 🙂 !
    Bon trip a vous 🙂

Laisser un commentaire