L’idée est un peu partie comme ça ! On devait faire la route reliant Ankify à Diego Suarez. Comment? Le problème que nous avions c’est que les taxis brousse et autres moyens de transport sont assez lents, que nous voulions faire la route en 2 jours et que nous voulions aussi nous arrêter dans certains spots à savoir les Tsingy gris et les Tsingy Rouge qui étaient sur notre chemin. Ce qui commençait à faire beaucoup de conditions pour y aller en mode taxi-brousse.
La solution? Et si nous faisions cela avec un chauffeur privé en 4L (LA voiture à Madagascar)??? De plus, avec un enfant de 2 ans 1/2, nous voulions vraiment être relativement tranquille pour ce trajet. Alors, cela nous a semblé une évidence!

Nous sommes arrivés à Ankify depuis Nosy bé où nous avions passé trois semaines à plonger, faire du bateau, visiter tous les Nosy du coin (Iranja, Sakatia, Tanikely, Komba etc …).

Maintenant, au tour de la grande île!

Dans cet article, les montants seront indiqués en Ariary (Ar)

NOTRE TRAJET

Nous avons donc suivi le RN6 depuis Ankify à Diego Suarez (ou Antisiranana)

JOUR 1

Départ à 5h00 de Ankify. Notre premier jour est notre plus grosse journée en voiture. En effet, nous devons rejoindre la réserve d’Ankarana en début d’après-midi.
Pourquoi cela ? Parce qu’il était impératif que nous visitions ce site aujourd’hui afin de pouvoir partir dès demain très tôt pour aller aux Tsingy rouge situés au sud de Diego. Sinon, nous ne serons plus dans le timing voulu.
Notre guide et notre chauffeur est Roger, un homme d’une soixantaine d’années chauffeur de taxi à Diego Suarez qui nous a fait l’immense plaisir d’accepter de venir nous chercher à Ankify pour nous ramener à Diego.
Et la voiture, quelle voiture !

Nous faisons la route, et quelle route.  Une route qui ne semble plus entretenue depuis depuis des années, j’ai envie de dire des décennies. Ce sont des trous sur des trous, suivis par des trous ! Je n’ai jamais vu au cours de tous mes voyages une route en si mauvais état.
Nous pouvons donc contempler les paysages de Madagascar grâce au fait que nous sommes en 4L (qui ne va pas vite à la base) et que nous avançons vraiment lentement avec cette chaussée. Les paysages traversés sont à la fois beaux et terrifiants. 
Beau, parce que l’on voit les gens qui vivent, qui vaquent, qui s’occupent et j’aime beaucoup observer et voir les gens évoluer. 
Terrifiant parce qu’il n’y a pas d’arbres, la terre est à nue, lessivée, de nombreux padzas à perte de vue. Triste spectacle!
Nous arrivons à la réserve d’Ankarana vers 13h00. Donc nous avons plutôt très bien roulé malgré notre allure et nos quelques haltes.
Gabriel a, en plus, le chic pour s’endormir n’importe où (j’ai presque envie de dire n’importe quand aussi). Il a dormi pendant plus de la moitié du trajet (malgré la chaleur dans la voiture et les nombreuses bosses). Passant sinon le reste du temps à regarder aussi les paysages et à faire coucou à tous ceux et celles qu’il rencontre (et vu que l’on avance à 30 km/heure, les personnes ont au moins le temps de répondre).

Arrivé au niveau de la réserve de l’Ankarana, nous nous dirigeons vers notre logement de la nuit. L’adresse se nomme « Chez Laurent », il y a des bungalows ainsi qu’un restaurant. Pas grand monde encore lorsque nous arrivons, nous avons le temps de choisir notre logement. Nous prendrons le moins cher (il y a trois catégories) mais pour une nuit, cela fera parfaitement l’affaire.
C’est notre guide-chauffeur Roger qui s’est occupé de réserver notre bungalow pour la nuit. 
Pourquoi cela ? Parce que c’était convenu ainsi, mais surtout parce que nous avons nous-même essayé de réserver pour cette nuit-là (mail, Facebook, Messenger, etc…) et que nous avons eu aucun retour.

Nous prenons une courte pause pour manger un peu.
Puis nous avons un guide du parc qui vient à notre rencontre pour aller visiter le fameux site.
C’est reparti !!
Nous remontons tous ensemble dans la 4L qui rentre dans le parc et se dirige vers un parking situé à environ un bon kilomètre de l’entrée.
Roger nous attend et à chaque fois qu’il nous attend ou fait une pause, il vérifie, regarde et bichonne sa 4L.

Le site est plutôt sympathique, il est d’une beauté à couper le souffler.

Niveau tarif Jour 1

L’entrée des Tsingy gris pour nous trois (deux adultes et un enfant) = 184 000 Ar.

Facture Chez Laurent (hébergement + nourriture) = 207 000 Ar

Voici les photos de ce site

Notre première halte devant ce trou creusé par la rencontre de trois rivières.
Les fameux Tsingy gris de l’Ankarana
De plus près
Sous un autre angle
Les rencontres en chemin
Notre bungalow lors de notre nuit « Chez Laurent »

JOUR 2

Nous repartons vers 7h00 du matin. Comme la plupart des autres personnes qui s’arrêtent ici et qui sont sur cette route, c’est une courte étape. On vient juste ici pour faire la navette entre Nosy et Diego en profitant des quelques sites naturels présents le long de la route.
Il fait toujours une chaleur étouffante dans la voiture. Il fait un soleil éblouissant, parfois un peu d’ombre ou un nuage ferait du bien, mais non, le soleil est implacable.

Nous roulons plutôt bien et rapidement, même si la route est toujours aussi mauvaise. Mais nous arrivons assez tôt à l’entrée des Tsingy rouge.
Attention, à cet endroit-là, il y a deux sites : un payant et un gratuit.
Nous avons fait le gratuit. Selon Roger, il n’y a quasiment que des locaux qui y vont, peu de touristes (et c’est vrai que nous avons croisé aucun touriste sur ce site). Le site gratuit est aménagé, il y a des pierres peintes en blanc pour baliser le chemin, mais on passe vraiment au travers des roches, et ce site est vraiment, mais alors vraiment magique !

Je vous laisse découvrir cela en photo.

La 4L nous attend
Arrivée à destination
On commence à découvrir le site
Impressionnant
Petit lapin prend la pause (2 ans 1/2 lors de ce voyage)
Une construction incroyable
Toujours autant le smile…
Petit lapin ne veut plus marcher, Roger le porte
Une partie de ce paysage

Niveau tarif Jour 2

La dépense du jour concerne nos repas de midi : 37 000 Ar

BILAN

Une expérience originale et que nous souhaitons renouveler sur Madagascar avec la mythique RN7. Avoir une voiture avec chauffeur nous a permis de nous déplacer librement et surtout sans me soucier de l’organisation.
Une préférence pour les Tsingy rouge, les couleurs, les contrastes, le fait qu’il y ait un chemin balisé pour pouvoir y passer.

Pour le transport
Prix de la voiture avec son chauffeur (qui n’oublions pas à fait avant la route depuis Diego) = 500 000 Ar (nous avons arrondi à cette somme pour lui laisser un pourboire bien sûr).

La photo souvenir avec la 4L

Laisser un commentaire