Nous quittons la ville de Solo avec comme prochain objectif : voir le Bromo !! Venir sur Java et ne pas le faire aurait été un peu dommage. Mais on a entendu tellement de choses sur comment y aller que nous sommes un peu perplexe, il nous faudra ignorer les nombreux rabatteurs qui essayeront de nous vendre tel ou tel tour…mais nous sommes prêt, nous savons à quoi nous attendre.

De Solo à Probolinggo

Pour se rendre jusqu’à Probolinggo depuis la ville de Solo, ce n’est pas très compliqué, le plus simple est encore de prendre le train.

Deux choix d’horaires au moment de notre jour de départ : 8h10, avec une arrivée à 16h40 et 9h40 avec une arrivée à 17h40.

On passera sur le fait que même en prenant le train à 9h40, il nous faudra une bonne heure de marche, pour nous rendre à la gare depuis notre hôtel. Bon, passons aussi le fait que depuis une semaine je me coltine une otite infectant mon oreille moyenne et que les transports avec ce genre de désagrément, n’est pas non plus une partie de plaisir.

Mais bon, nous voilà arrivé à la gare…à 9h35, ça va, on a fait pire. On se dépêche de prendre nos tickets (on a trouvé cela une éternité…il fallait en plus qu’ils vérifient nos passeports et nous enregistrent…alors que l’on entendait l’appel comme quoi le train entrait en gare…).

On finit par monter dedans, cette fois nous sommes partis!

Dans les trains indonésiens, il y a des rangs de 3 personnes et de deux, nous sommes sur un rang pour trois et nous passerons la quasi totalité du trajet à trois, on est un peu serré, le pire : pas de place pour les jambes, pas grave on se défoulera les jambes en arrivant au Bromo.

Le train mettra donc 7h pour se rendre à Probolinggo, c’est à la nuit tombante que nous découvrons la ville…et ses rabatteurs car est-il utile de dire que dès que nous avons posé un pied à en ville, repéré comme le loup blanc, nous nous sommes fait harcelés de toute part.

Du train sortent aussi deux autres touristes, des allemands, ils vont au Bromo, ce qui peut être intéressant pour partager un véhicule.

On prends un premier bus tout les quatre (des bus jaunes tout pourris avec une portière que ne ferme pas) pour nous amener jusqu’à la gare routière. Et là, ils nous déposent devant une shop qui bien entendu veut nous vendre le fameux tour (comme c’est surprenant mais un peu fatiguant à la longue…). Alors on a le droit à toute la ritournelle : c’est les vacances alors il y a beaucoup de monde (bizarre car on voit des écoliers partout), tout les hôtels sont full, ils ne restent que des chambres à 500 000 roupies par nuit…bref la totale !! On écoute poliment le sermon, plutôt amusé, enfin sauf que nos amis allemands ont l’air d’y croire…

Bon finalement on part, les blagues les plus courtes sont les meilleures. De toute façon il est tard, il fait nuit, on partira demain matin aux aurores afin de monter là haut.

On monte au Bromo

Au matin, à 6h00 nous attaquons le petit déjeuner de l’hôtel ou sommes descendus pour la nuit. A 7h00 nous voilà parti vers la station de bus, ce sont des minibus qui assurent la navette jusqu’à Cemoro Lawang. Nos amis allemands ne sont pas là, il faut dire que les propos qu’on leur a débiter hier soir leur a fait peur et ils souhaitent directement aller à Bali…pas de Bromo pour eux…

Ce qui fait que nous sommes deux à être au niveau des mini bus pour vouloir monter là-haut…or ils ne souhaitent partir qu’une fois plein, avec au moins 16 personnes…cela s’annonce assez tendu.

Heureusement, deux autres français arrivent, Ilhem et Mahdy avec qui nous sympathisons, entre compatriotes, on s’entraident^^ ! On négocie, il y a trois autres locaux qui souhaitent venir avec nous, mais le chauffeur ne veut rien lâcher, on argumente, cela dure des heures, on attends, on voit si d’autres monde arrivent, personne, on relance les négociations, finalement à 11h on finit par décoller, nous nous sommes mis d’accord : 55 000 par personne…bien sur, ils nous affirment aussi que les trois locaux présents vont payer le même prix que nous, mais bizarrement on a du mal à y croire^^!

Bien entendu, le trajet se fait un peu dans l’appréhension, comment cela va t-il se passer là haut, pour les logements, pour le prix d’entrée (qui en weekend s’élève à plus de 300 000 roupies…) car pendant le bonne heure que dure la route, on se ressassent dans nos petites têtes tout ce que nous avons entendu auparavant, et bien au final, tout se passe très simplement.

Notre arrivée à Cemoro Lawang.

Notre si gentil chauffeur (^^!), nous amène directement à son Homestay, ok, on regarde les chambres…et il a tout simplement vu quatre français partir en courant…car c’était tout simplement immonde…

A peine un pied dans la rue et c’est incroyable le nombre de gens qui ont des homestays à proposer…c’est bizarre à Probolinggo, ils nous disaient « full », la preuve que non. Moralité, n’écoutez pas ce que l’on vous dit, mais allez voir par vous même !

Après en avoir vu quelques unes, notre équipe de choc des frenchies, prends ses aises à la Yog Homestay. 150 000 Rp la chambre par nuit. Il est à noté aussi qu’il faut bien discuté des prix, nous avons croisé 3 autres français qui s’entassaient dans une toute petite chambre pour 300 000 Rp dans une homestay voisine (pas terrible d’ailleurs…c’est aussi pour cela que nous ne l’avons pas prise), autant dire que c’est une belle arnaque, car le gérant nous en proposait une autre pour 150 000…

En route pour le Bromo

Ce qui est amusant, c’est que dans le village même, on ne voit pas le volcan, mais en faisant 10 mètres depuis notre Homestay, nous arrivons à une barrière…et là, la vue est à coupé le souffle, le Bromo, le Batok et le Semeru nous font face baigné de lumière…incroyable, on ne regrette pas toutes ces péripéties.

IMG_9489
Vue depuis Cemoro Lawang…sympa !!!

 

Avec nos deux autres nouveaux amis, nous décidons de partir au cratère.

A pied, on ne paye rien, aucun droit d’entrée, totalement gratuit !!!

On traverse la Caldera durant 45 minutes et nous voilà au pied de ce géant crachant des de nuages de gaz soufré…

IMG_9158
C’est tout plat…aucun soucis pour le faire à pied…

La balade est très facile (c’est pour cela que nous disons balade d’ailleurs…), c’est tout plat, puis s’ensuit une courte montée jusqu’au sommet du cratère.

Pour y accéder, c’est simple, il y a un escalier. On n’a pas compté les marches, mais tout le monde peut le faire!

IMG_9186

Et en chemin on se rends compte qu’ils ont pensé à tout, les jeeps qui arrivent (si vous en prenez une, vous payerez un droit d’entrée…) s’arrêtent à un bon quart d’heure de marche, mais ils vous déposent à côté des chevaux, donc vous pourrez finir à cheval (payant) qui vous amène au pied des marches. Il y a des stands, de quoi manger, boire … ou encore acheter un bonnet !!!

IMG_9139
Cavaliers attendant pour louer les services de leurs montures

En tout les cas, une fois en haut, les efforts pour venir jusque là sont mérités…c’est la première fois que nous sommes sur un volcan en activité et pour une géologue amateur comme moi…c’est le rêve, c’est simple, je suis aux anges…me reviennent en tête tout mes cours de volcanologie, j’ai l’impression de pouvoir mettre du concret sur toute cette théorie.

Nous restons facile une bonne heure, voir plus, là haut, même nos deux amis commencent à trouver le temps long, mais on arrive pas à se détacher d’un tel spectacle !

Avec ces longs panaches de souffle, en ressent vraiment la puissance de ce volcan.

On vous laisse découvrir cela en image !!!

IMG_9208
D’en haut, le temple paraît tout petit
IMG_9212
On y croise Ganesh !
IMG_9237
On admire les traces laissées par l’activité volcanique
IMG_9209
Le ventre du monstre
IMG_9231
Les parois abruptes…possible de faire le tour à vos risques et périls…
IMG_9278
On admire…tout simplement…

Le sunrise sur le Bromo !!!

En rentrant à notre homestay, nous faisons la connaissance de deux autres personnes, un français et une belge, les francophones sont vraiment nombreux dans le coin !

Après un repas riche en partage, en anecdotes, avec Ilhem et Madhy, nous décidons de nous lever à 3h00 du matin afin de pouvoir admirer le lever du soleil sur le Bromo !

IMG_1659
En voyage…on rencontre d’autres voyageurs

Là aussi nous le ferons à pied.

Un peu dans le coltard, c’est sur…mais nous partons vaillamment sur les coups de 3h30. Il y a une heure de marche, c’est simple, au début cela monte peu. Il y a bien entendu de nombreuses jeeps qui nous doublent, celles qui nous sont pas full, nous demandent si on veut monter…non merci, on fait tout à pied !

Arrivés au parking, beaucoup de monde, là aussi, quand les voitures s’arrêtent, il y a des chevaux qui peuvent vous aider à finir l’ascension.

Cela grimpe mais dans le noir, on ne voit pas trop la pente, donc psychologiquement, cela aide. On se pause à un point de vue et on attend. Autant durant la montée on ne sentait pas le froid, mais là une fois à l’arrêt, on grelotte de partout…

En bas, dans la Caldera, on voit une longue procession de véhicules, c’est tout simplement impressionnant, ils vont tous au second point de vue (à pied, on ne peut pas le faire…), nous sommes déjà très nombreux là où nous sommes, mais alors là, ce doit être pire, plus d’une centaine de véhicules se suivent.

Et là au lever du soleil, le spectacle est encore incroyable de beauté…on arrive pas à détacher nos yeux, c’est vraiment superbe.

IMG_9409
Admirer au petit matin le Bromo…fabuleux !
IMG_9471
Les couleurs, les volcans…joli tableau !
IMG_9473
Selfie au petit matin !
IMG_9479
On ne s’en lasse pas…

En redescendant, on longe la file de véhicule qui sont également venus sur ce view point…là aussi c’est impressionnant…

IMG_1706

Mais tout à une fin…et voilà pour nous le moment de quitter le Bromo, mais même là, partir s’avérera être le même topo que pour monter…on a droit à nouveau au « il faut être 15 personnes »…nous sommes les six français ayant séjourné ensemble, et trois coréens…9 en tout…pas gagné.

On arrive à négocier pour descendre, en tout, nous sommes au final 10, au moment de partir on voit deux autres voyageurs, des anglais, on leur dit de monter avec nous…et là, surprise, non ils ne peuvent pas car notre véhicule est full, on croit rêver, on insiste, on ouvre les portières et on leur laisse pas le choix, ils montent avec nous.

Donc au final, nous véhicule est rempli et nous arrivons à partir direction Probolinggo, prochaine destination : Kawa Ijen !!!

Quelques infos et conseils :

  • N’écoutez pas ce que l’on vous dit si tout est full, surtout lors de non haute saison  (bref plus en basse saison) comme nous. Peut être que durant la haute saison il y a moins de choix pour l’hébergement (en juillet – août) mais beaucoup nous ont affirmé que toutes les maisons sur place font homestay et que l’on arrive à trouver.
  • L’entrée (en juin 2015…mais les choses changent vite ici, les Indonésiens sont un peu gourmand niveau prix avec les étrangers…) est gratuite à pied…payante avec les véhicules.
  • Pensez à prendre de quoi vous couvrir, il fait frais la nuit, le jour short et t-shirt suffisent amplement.

Au niveau des tarifs

Depuis Solo (ou Yogyakarta) pour vous rendre à Probolinggo, le plus simple est le train, moins long et au niveau des prix, c’est un peu près la même chose : 80 000 Rp par personne ( 5 euros)

Depuis Probolinggo à Cemoro Lawang : le prix des minibus est de 525 000 Rp, ni plus, ni moins, il n’y a pas (ou plus) de tarifs à 35 000 Rp par trajet et par personne (hormis pour les locaux). Donc plus votre véhicule est rempli, moins vous payerez cher, tout simplement. A 15 en effet, c’est 35 000 Rp, si vous êtes 10 alors ce sera au moins 52 000 par personne…et ainsi de suite…

L’entrée sur le site est gratuite si vous y allez à pied (pour combien de temps encore…l’Ijen est « déjà » payant et les prix augmentent sans cesse…on a rien contre payer…mais pas dans l’abus…)

Par contre en voiture, cela vous coûtera 200 000 Rp en semaine et 300 000 Rp le weekend par personne pour rentrer dans le caldera…

– Les logements, le prix d’une chambre pour deux par nuit est de 150 000 Rp, incluant des salles d’eau commune mais avec de l’eau chaude !

Bon, mais au final…on book ou non?

Vous l’aurez compris, pour nous, passer par une des nombreuses agences ne sert pas à grand chose. Au final, nous avons payé 340 000 Rp à deux, si on rajoute la nourriture, nous sommes à 370 000 Rp à deux tout compris (les mini bus pour y aller, le logement sur place, les repas), si en place on rajoute le train pour y aller, au final, 630 000 Rp…alors que les agences proposent environ 700 000 Rp par personne…bref, le faire seul à deux revient moins chers que pour une personne en agence, et encore avec une agence, vous serez obligé de rentrer au Bromo en véhicule, donc de payer un droit d’entrée…au final avec agence cela revient plus à du 1 000 000 de roupies par personne, minimum…

Surtout qu’avec les agences, tout le monde arrivent en même temps et au même moment (vous avez vu les véhicules pour le view point…) alors que nous en y allant le soir tranquillement, on était seul au monde au sommet, et au soleil couchant (le sunset au Bromo…magique!)

Il est vrai que cela peut être un peu plus fatiguant de faire tout cela par ces propres moyens (il faut dire que nous n’aimons pas vraiment les tours organisés…) mais bon, comme on l’a dit, cela en vaut vraiment la peine, nous on a vraiment adoré, c’est sur, c’est usant et fatiguant de devoir toujours se faire alpaguer pour y aller avec telle ou telle agence…mais on ne regrette pas, au que non !

IMG_9295

 

Et vous…vous aller quand au Bromo ?!?

Laisser un commentaire