Avec un tel titre, je pense que vous vous doutez bien que l’idée et de provoquer un échange et un débat, même si je suis admiratrice de ceux qui font un tour du monde, j’ai choisi de ne pas en faire un, mais de voyager au grès de mes envies.

Lors de notre périple en Asie, beaucoup de gens nous ont dit que c’était sympa de faire un tour du monde et que nous avions bien raison d’en faire un également…sauf que nous ne sommes pas dans une optique de tour du monde…principalement pour un problème de temps…

On peut dire que malgré tout, on en prend un peu le chemin et qu’à vadrouiller à droite et à gauche au final cela ressemblera de loin à un tour du monde, mais voilà on à plus envie de voyager à notre rythme, selon nos envies et en fonction aussi de nos inspirations du moment.

Pourquoi faire un tour du monde ?

Lorsque l’on a la chance de pouvoir partir, de s’évader une année, de faire un break et de partir en tour du monde, il faut impérativement en profiter, on sort de notre zone de confort, on découvre de nouveaux horizons, de nouvelles personnes, de nouveaux caractères, de nouvelles villes, de nouveaux aliments, une nouvelle cuisine, une nouvelle faune, une nouvelle flore, de nouvelles histoires…on part à la découverte de plages, d’îles, de volcans, de temples, de jungles…on pratique de nouvelles activités comme la plongée sous marine (et alors là, c’est avoir tout à fait raison^^), on fait des treks, des randonnées, on s’isole dans des régions reculées et on découvre aussi des mégapoles à l’activité trépidante…on se blesse parfois, on est parfois aussi démoralisé (ah zut plus de bus, plus d’hôtel, la chambre est plus que miteuse, cela craint par là et arrive parfois à la question du « qu’est-ce que je fais là??? »), et puis on rit, on apprends, on s’enrichit, on découvre et on se redécouvre et cela n’a pas de prix…on revient plein d’anecdotes de voyage ou de souvenirs.

Mais ce qui nous interpelle un peu sur le concept de tour du monde (sur un an généralement voir moins), c’est le fait que l’on reste peu de temps dans un pays (on précise en général, certains on la chance de voyager sur des années, mais nous ne pensons pas qu’ils s’agissent de la majorité…). Il est vrai que lorsque l’on voit des posts où des personnes tiennent à faire un tour du monde sur un mois ou deux, on se pose des questions, alors pour ceux qui veulent partir en tour du monde, s’il vous plaît, essayer de prendre votre temps…

Seulement…je préfère voyager…

Il est assez rare que je m’exprime ainsi mais j’aime le voyage tout simplement et je me dis « faire un tour du monde…et après ? » Peut-être que cela tient plus de moi et que je n’ai pas envie de voyager de cette façon. Nous avons adoré prendre cette année pour pouvoir partir à la découverte de l’Asie et de nouveaux projets, de nouvelles idées germent en nous, des idées que l’on aimerait voir se concrétiser et aller de l’avant. Le raisonnement du « J’ai fait un tour du monde…et maintenant ??? », me fait un peu peur, même s’il y a toujours des endroits, des régions à découvrir, des personnes à rencontrer…Il y a comme un air de finalité quand on rentre « Ça y est !!! Je l’ai fait mon tour du monde »…En choisissant de ne pas le faire, du moins peut être pas pour le moment, je continue de nourrir mes rêves de voyage au long court et de repartir encore et toujours. En effet, ce que nous nous sommes dit au départ fut nous faisons un tour du monde…et puis nous nous sommes ravisés en nous disant, tiens on ferait bien un tour d’Asie…et maintenant, nous nous disons aussi, que l’on ferai bien un tour d’Amérique du Sud, de l’Océanie et des îles du Pacifique, du Nord Américain…toujours sur une période relative de un an…de voir des idées germer le matin au réveil comme « Tiens, je ferai bien un tour de l’Afrique à pied, parcourir les plaines d’Asie centrales à cheval, plonger au large de Madagascar et pourquoi pas aussi retourner dans des régions qui m’ont plu ou que je n’ai pas eu le temps de découvrir plus que cela ». Ce n’est pas de la consommation, c’est simplement donner un sens à notre vie et ce sens passe par la découverte. Alors bien sur, comme pour tout, chacun à ses envies, ses préférences…

Le problème actuellement, c’est que le tour du monde devient très à la mode et ce qui me peine un peu dans tout cela, c’est que la plupart des itinéraires de tour de monde se ressemblent un peu. Pas réellement la faute des tourdumondistes, mais il est vrai que la plupart des billets d’avion « tour du monde » vendus couvrent les mêmes régions, je suis d’accord que cela revient aussi moins chers que de prendre des lignes assez fréquentes, mais je me pose souvent cette question : Pourquoi l’Afrique reste un continent souvent ignoré des tours du monde ou l’Amérique du Nord et aussi l’Europe?

Alors pour ma part, j’ai opté pour un choix de voyage différent, je me suis décidé à voyager lentement mais sûrement, comme beaucoup d’ailleurs. Et j’aime ce type de voyage.

IMG_1211
Doucement mais surement : voyager !

Aller doucement mais sûrement

Le slow travel est un mode de voyage intéressant car cela permet de voyager à son rythme. Il est vrai qu’au lieu de faire un tour d’Asie, nous aurions pu faire un tour du monde, mais pourquoi ? Franchement, nous avons adoré pourvoir vivre 5 mois en Thaïlande, mais aussi d’y travailler, et nous avons ensuite plus qu’apprécié de prendre notre temps pour partir à la découverte des autres pays voisins. Honnêtement, passer moins de temps dans ces pays nous aurait donné l’impression de consommer et de ne pas pouvoir en profiter suffisamment. Je pense que c’est la raison principale qui fait que nous cherchons pas à faire le tour de notre si belle planète car nous souhaitons prendre notre temps pour passer au minimum 1 mois dans chaque pays que nous avons envie de découvrir.

Pourquoi, tout simplement afin de prendre le temps de découvrir ces régions, de s’imprégner un minimum de la culture (et encore…un mois c’est très très court pour se faire une idée d’un pays…même 5 mois).

Honnêtement, nous préférons prendre notre temps, pour nous, faire un tour du monde, c’est allez trop vite (même si on le répète, certains vont lentement et tant mieux, dans ce cas qu’ils profitent), mais pour beaucoup, c’est aller tout simplement vers les « essentiels » de chaque pays, d’aller voir ceci et cela, de courir avec son guide de voyage préféré…mais n’est-ce pas plus intéressant que de prendre le temps de sortir des sentiers battus et de découvrir d’autres aspects que ce qui est marqué dans les guides, de faire d’autres découvertes que les fameux incontournables???

Bien entendu, nous aussi parfois nous ne pouvons que nous attarder 2 ou 3 semaines dans un pays, mais dans ce cas, nous nous limitons à ce que nous souhaitons voir, inutile de courir, si la région nous plaît…nous y reviendrons!

IMG_1734
Voir les « incontournables »…
IMG_4347
… et prendre le temps de découvrir le pays visité

Voyager pour voyager

Le voyage est synonyme de déplacement, c’est ce que l’on comprend lorsque l’on lit sa définition…mais pas que… le voyage, c’est aller vers les autres, c’est aussi enlever ses principes et ses préjugés afin de découvrir par soi même une réalité qui peut être différente, nous choquer parfois mais qui nous permet justement de pouvoir élargir notre esprit et de se montrer plus tolérant.

Que l’on soit dans une optique de tour du monde et donc de voyage, le voyage nous change, nous transforme.

A chaque retour de voyage, nous avons tous, j’en suis sure, la même impression, une envie de rentrer chez nous, de revoir nos proches, les régions qui nous ont vu grandir, qui nous ont accompagnées et lorsque enfant nous posions nos regards sur l’horizon, on se disait « Mais il y a quoi là bas ? ».

Et puis un jour, on commence à aller voir ce là bas et on va à chaque fois plus en avant dans cette découverte…jusqu’à ce que voyager devienne un virus, le fameux virus du voyage, un très belle « infection »…

Mais faire un tour du monde est tout simplement impossible…

Que veut dire « faire un tour du monde »??? Si c’est simplement parcourir la Terre dans un sens afin de revenir à son point de départ, pourquoi pas. Mais faire un vrai tour n’est pas possible, on ne peut pas tout voir, tout connaître, découvrir toutes les différentes cultures que nous pouvons croiser sur notre route.

Et puis, on peut toujours découvrir, même dans son propre pays, ainsi, nous revenons d’un trip dans les Alpes et franchement pour ma part je ne connaissais pas du tout et j’ai eu plaisir de découvrir (encore) mon propre pays, mais aussi je continue à découvrir à chaque fois que je passe dans des endroits comme Paris par exemple…alors de là à voir le monde entier…

Faire un pays??? Qu’est-ce que c’est???

J’avoue que cette expression m’horripile un peu. Que veut dire faire un pays? Si certains peuvent m’éclairer… Je ne dis pas « J’ai fait la France » car c’est impossible et que je ne peux pas m’imprégner de toutes les cultures, de toutes les régions de ce pays…Et puis faire un pays, c’est un peu coché une case, « OK, celui là, c’est fait… », et donc on se dit que ce n’est pas la peine d’y retourner. Seulement, il y a des pays qui nous ont marqué et des lieux où nous sommes revenus plusieurs fois. Ainsi, durant notre tour d’Asie, nous sommes revenus en Thaïlande, mais aussi en Malaisie ou encore à Singapour et nous avons bien entendu, continué à les découvrir et on est très très loin de les connaître réellement.

C’est un peu comme dire, voilà, je suis allée en France, j’ai vu la Tour Eiffel…!!! Oui mais est le reste, du coup, cela ne représente pas d’intérêt???

IMG_0619
Apprécier les petits et grands moments…

Et pourtant…j’aime toujours autant voyagé…

Si un jour je me lance sur un tour du monde alors j’irai en prenant mon temps afin de justement prendre mon temps et de ne pas être dans la course. Nous avons vadrouillé sur un continent durant un peu moins d’une année…alors si on extrapole, un tour du monde je le planifierai minimum sur 5 années…

Alors que ceux qui souhaitent ou partent en tour du monde, pensez à prendre votre temps, de ne pas être dans la consommation, c’est juste un conseil que nous tenions à partager…

… alors voyageons tout simplement!

3 thoughts on “Faire un tour du monde…ou voyager tout simplement”

  1. Je me souviendrais toujours d’un couple de tour-du-mondistes rencontrés en Islande, et leurs yeux écarquillés en m’entendant dire que je passais 3 mois dans ce seul pays alors que pour la même durée ils avaient voyagé autour de la terre…

    L’envie d’en voir le plus possible dans une période donnée… pourquoi pas, mais quand on a le temps c’est tellement plus enrichissant de s’attarder ! Connaître plutôt que découvrir, parcourir plutôt que survoler !

    1. Je partage totalement ton avis…J’ai par moment ressenti la même impression..lorsque l’on croisait des personnes qui couraient pour voir et découvrir un pays en quelques jours.
      Personnellement si je n’ai pas trop de temps dans un endroit je me restreint afin de profiter pleinement et de découvrir les endroits où je suis.
      Si le pays ou la région me plait alors je reviendrai en m’y octroyant plus de temps…pour nous le voyage ne doit pas rimer avec course, et que l’on doit savoir prendre son temps!
      Merci pour ton commentaire et bon voyage présent ou à venir!

Laisser un commentaire